Home A la une Transition en Guinée: Le FTA prend acte du délai de 24 mois...

Transition en Guinée: Le FTA prend acte du délai de 24 mois proposé par le CNRD et fait quelques recommandations.

140
0
SHARE
Le Forum pour une Transition Apaisée (FTA) a fait une déclaration ce mardi, 22 novembre 2022 au siège du parti AGN de Mory Kaba sis à Yimbayah soloprimo. Une rencontre du FTA qui intervient au moment où le quatuor récuse la main tendue du premier ministre Dr Bernard Goumou afin de discuter des questions pendantes relatives à la transition en Guinée. 
Cependant, il déplore l’attitude des partis politiques qui estiment qu’il faut abandonner les poursuites judiciaires enclenchées contre certains leaders.
 
« Le FTA constate avec un profond regret que certains partis politiques, à la conquête du pouvoir, posent comme conditions l’abandon des poursuites contre ceux qui sont en conflit avec la loi. Cette manœuvre dilatoire démontre ce que sera la justice s’il arrive que ces personnes accèdent au pouvoir. Cette manœuvre rappelle les compromissions politiques d’un passé récent qui ont inféodé la justice. Un paradoxe les caractérise d’un côté ces partis dénoncent quotidiennement l’interférence de l’exécutif dans le judiciaire, de l’autre et contre tous, ils encouragent ce fait », dénonce t-il dans la déclaration. Puis, rajoute:
 
« Le FTA remarque que ces partis politiques qui prétendent posséder l’électorat guinéen aujourd’hui et demain, sont dans l’incapacité de se passer de leurs gourous. Une autre attitude qui démontre que la démocratie en leur sein a cédé la place au culte de la personnalité et au providentialisme de l’homme. Ceci prouve que l’existence de ces partis politiques est étroitement liée à l’existence de leurs présidents, ce qui est contraire aux lois de la nature car, aucune existence humaine n’est éternelle. Les partis politiques, en tant qu’institutions, doivent survivre aux hommes qui les ont créés », dit-il le FTA.
Pour une transition réussie, le forum pour une transition apaisée recommande aux autorités: 
« Le FTA réitère sa revendication à Monsieur le premier ministre, responsable du cadre de dialogue permanent inter-guinéen et aux facilitatrices afin qu’ils instaurent un dialogue inclusif, franc et sincère. Le FTA demande également aux autorités qu’il soit mis en place un autre cadre qui se chargera du suivi-évaluation des conclusions du dialogue inter-guinéen. Une des sagesses africaines nous enseigne que le dialogue n’est pas forcément la solution, mais une des pistes de solution à une crise ».
 
« Le FTA propose encore que le cadre veille à ce que les acquis de la transition soient préservés et que les réformes soient poursuivies même après la transition. Le FTA alerte également que, les revendications érigées en préalable au dialogue peuvent se transformer en freins au dialogue ».
 
« Cependant, le FTA martèle que le rejet de toute initiative de dialogue n’est jamais la preuve qu’on a raison ou qu’on a tort mais plutôt qu’on a peur que l’issue du dialogue vous condamne d’avoir eu tort devant l’histoire. Pourtant, l’intérêt de la tenue d’un dialogue est mutuel et le bénéfice de ses retombées est réciproque. C’est pourquoi, les esprits avertis retiennent que c’est dans le dialogue que se trouve caché le remède des crises.
 
Par ailleurs, le FTA prend acte du délai de 24 mois proposé, en attendant la conférence des présidents de la CEDEAO », peut-on lire dans la déclaration lue par Mme Sano Fatoumata, membre de l’APAV/FTA
 
Mamadou Saliou Camara pour Leprojecteurguinee.com 
660 38 02 38 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here