Home A la une Arrivée du médiateur en Guinée: « Même aucours du cadre de dialogue, s’il...

Arrivée du médiateur en Guinée: « Même aucours du cadre de dialogue, s’il y a un déroulement qui ne nous convient pas, nous allons protester devant le médiateur » Bilo Bah

SHARE

« Nous sommes presque à une année depuis la prise du pouvoir par la junte au pouvoir. Nous n’assistons qu’à des décrets, et voilà que le compte à rebours revient à zéro » . Tels sont les propos du responsable des antennes du FNDC ce mardi, 23 août 2022 dans « Mirador » de fim fm. Mamadou Bilo Bah a décliné les raisons d’une série de manifestations projetées par le front. 

« Un nouveau calendrier de manifestations suppose qu’on est jusque-là pas satisfaits de la gestion de la transition par la junte au pouvoir. Comme vous le savez vous-mêmes, nous sommes presque à une année jour pour jour depuis la prise du pouvoir par la junte au pouvoir. Nous n’assistons qu’à des décrets, et voilà que le compte à rebours revient à zéro, nous assistons à des jeux de chaises », fustige t-il.

 
Confiant de l’aboutissement de leur lutte, Bilo rassure: « On a envie de croire parce que nous ne sommes demandeurs que de dialogue, parce que le peuple de Guinée a tant souffert et qu’on a vraiment envie de renouer avec le retour à lordre constitutionnel afin que nous puissions parler plus de développement que que de luttes démocratiques. Donc raison pour laquelle, nous accordons cette chance au médiateur, mais qu’à cela ne tienne, ça ne nous empêche pas de dérouler notre calendrier. Et, si le médiateur réussit à obtenir quelque chose, nous allons arrêter », dit-il. Avant de prévenir en ces termes:
 
« Même aucours du cadre de dialogue, s’il y a un déroulement qui ne nous convient pas, nous allons protester devant le médiateur. Donc, il y a une possibilité de réagir à tout moment soit à travers un écrit, un mémorandum et soit une manifestation de rue », a-t-il déclaré déclare. 
 
Quant à la réussite de la médiation de Thomas Boni Yayi, le responsable des antennes du FNDC reste dubitatif car pour lui, ce cadre de dialogue ne réussirait pas si certains acteurs concernés sont en prison: « Nous, nous supposons que lorsqu’on a obtenus le principe que le dialogue se fasse sous les auspices d’un médiateur désigné par la CEDEAO, c’est déjà un grand acquis. Mais au moment où je vous parle, le coordinateur national du FNDC est en prison…, lorsqu’on ouvre un cadre de dialogue dans un tel contexte, je me demande si le cadre de dialogue va se transposer au niveau de la maison centrale », a fait savoir Bilo Bah. 
 
 
Mamadou Saliou Camara pour Leprojecteurguinee.com 
660 38 02 38 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here