Home A la une Moussa Tatakourou Diawara installé dans ses fonctions : Voici son discours…

Moussa Tatakourou Diawara installé dans ses fonctions : Voici son discours…

SHARE

Monsieur le ministre de la Sécurité et de la Protection civile,

Monsieur le Secrétaire Général du ministère de la Sécurité et de la Protection Civile,
Monsieur l’Inspecteur Général du ministère de la Sécurité et de la Protection Civile,
Monsieur le Directeur Général de la Police Nationale
Monsieur le Directeur Général de la Protection Civile
Mesdames et Messieurs les membres du Cabinet et cadres du Département de la Sécurité et de la Protection Civile
Mesdames et Messieurs les responsables et patrons de sociétés de sécurité privée,
Distingués invités en vos rangs et titres,
Chers collaborateurs,
Mesdames et Messieurs,
L’occasion et le moment sont si solennels et opportuns pour moi aujourd’hui pour que je rende grâce au Tout Puissant ALLAH qui m’a permis de vivre ces instants d’une joie immense et pleine de reconnaissance. Qu’Allah guide davantage mes pas sur le droit chemin et continue de répandre cette bonne grâce sur chacune de ses créatures que nous sommes.
Pour entamer mes propos, permettez-moi, tout d’abord d’adresser mes sincères remerciements à Son Excellence Monsieur le Président du CNRD, chef suprême des Armées et chef de l’Etat, le colonel Mamadi DOUMBOUYA à qui j’exprime ici, solennellement, toute ma gratitude pour la confiance placée en ma modeste personne en me nommant le 21 juillet dernier au poste de Directeur Général de l’Office de Régulation des Agences de Sécurité et de la Protection civile.
C’est aussi l’occasion pour moi d’adresser ici mes chaleureux remerciements et toute ma reconnaissance :
A Monsieur le Ministre, le Général Bachir DIALLO qui a bien voulu accepter le choix porté sur ma personne.
A ma famille et mes amis pour les sacrifices consentis et l’accompagnement que chacun de vous a pu me témoigner.
Cette confiance est avant tout un grand honneur pour moi de servir loyalement ma patrie dans un secteur d’activité en pleine mutation avec de nombreux défis à relever et qui représente aujourd’hui, l’un des secteurs les plus dynamiques et sollicités par la jeunesse de notre pays en termes d’opportunités d’emploi. Et ce, pas seulement pour le développement croissant de ces activités, mais plutôt pour l’enjeu qu’il représente dans notre pays confronté, hélas, aux défis d’employabilité et de sécurité des personnes et de leurs biens.
Mesdames et Messieurs,
Distingués invités,
En prenant fonction à ce poste hautement stratégique au sein du Département de la Sécurité et de la Protection Civile, je mesure toute la responsabilité mais aussi les attentes de ma hiérarchie ainsi que les collaborateurs et partenaires ici présents. Toutefois, je reste confiant quant à la détermination et la franche collaboration des différents acteurs déjà impliqués dans la dynamique promue par le CNRD et son Gouvernement, à maintenir un climat sécuritaire durable pour l’ensemble des populations guinéennes d’où qu’elles se trouvent sur le territoire national. C’est un noble défi dans l’atteinte duquel chaque guinéen doit s’impliquer.
Mesdames et Messieurs,
Distingués invités,
Le secteur de la sécurité des personnes et leurs biens est confronté aujourd’hui à une multitude de défis qui se traduisent par :
– Un cadre règlementaire très peu suivi,
– Des conditions de travail difficiles,
– Des salaires souvent dérisoires au regard du coût moyen de la vie du guinéen,
– Des recrutements sans une réelle formation qualifiante pour s’assurer que les agents disposent des prérequis nécessaires à leur prise de poste,
– Des horaires de travail en violation flagrante du code du travail,
– Un exercice du métier sans les autorisations nécessaires,
– Des normes de sécurité non respectées sur certains sites (publics, privés, festifs, etc.) recevant beaucoup de monde et j’en passe, car la liste est loin d’être exhaustive.
Mesdames et Messieurs,
Distingués invités,
Ces défis que je qualifierai de maux cités ci-haut qui gangrènent le secteur de la sécurité ne permettent pas, hélas, de créer un environnement de travail attrayant dans une Guinée fortement engagée dans un développement harmonieux et durable.
Je mesure ici pleinement les difficultés auxquelles l’Office de Régulation des Agences de Sécurité et de la Protection Civile sera confronté à court, moyen et long terme.
Malgré ces défis, je suis très réconforté à l’idée de pouvoir m’appuyer sereinement sur vos riches expériences par la diversité de vos connaissances du secteur de la sécurité, de votre savoir-faire et naturellement de votre disponibilité sans faille à relever, ensemble, ces énormes défis auxquels nous ferons face. Je vous en remercie d’avance !
C’est le lieu pour moi de saluer les efforts du Département de la Sécurité et de la Protection Civile et les personnes ressources des sociétés de sécurité qui n’ont ménagé aucun effort pour travailler sur le cadre réglementaire, lequel cadre a donné lieu au Décret D/2020/216/PRG/SGG portant réglementation des activités des sociétés de sécurité en Guinée.
Mesdames, Messieurs,
Distingués invités.
Mesdames et Messieurs les responsables et patrons des sociétés de sécurité et de gardiennage, vous trouverez en moi un partenaire motivé, disponible et surtout à votre écoute pour évoquer ensemble les enjeux de la sécurité afin de déterminer consensuellement les moyens d’y répondre efficacement et durablement.
C’est pourquoi, je vous tends une main franche et collégiale, pour qu’ensemble nous conjuguions nos efforts pour moderniser, professionnaliser, valoriser et surtout humaniser le métier de la sécurité et de la protection civile en Guinée.
Mesdames et Messieurs,
Distingués invités,
Sous l’autorité du ministre de la Sécurité et de la Protection Civile et en respectant les principes directeurs de l’Office, j’agirai sur quatre axes prioritaires :
1er axe : réguler le secteur par la délivrance des agréments et autorisations pour les personnes morales et physiques.
Il s’agira notamment :
– De faire un état des lieux du niveau d’acquisition des documents légaux par chaque société conformément à la réglementation en vigueur,
– D’accorder une autorisation préalable et provisoire pour les personnes souhaitant effectuer une formation en sécurité privée :
– D’autoriser des stages pratiques, si ceux-ci sont prévus dans une série de formations publiques,
– De délivrer des cartes professionnelles pour les agents de sécurité,
– D’accorder les agréments d’exercer pour les entreprises accréditées.
2ème axe : apporter conseil et assistance à la profession pour accompagner ses évolutions dans le cadre de la loi, lui rappeler la réglementation et favoriser la professionnalisation.
3ème axe : moderniser l’office de régulation.
Cet axe s’inscrira dans la volonté affichée par le chef de l’’Etat pour la modernisation de l’administration publique en mettant en place un ensemble d’outils favorisant les échanges d’informations sécurisées, la communication et la délivrance de documents officiels.
4ème axe : organiser les assises de la sécurité privée.
Il s’agira de rencontres, dont les modalités et la fréquence seront définies ultérieurement pour échanger et partager sur les métiers de la sécurité privée.
Toujours dans le souci de mieux faire ce noble travail qui nous incombe mon service se mettra, dans les jours à venir, en rapport avec l’Agence de Promotion des Investissements Privés (APIP), le service des impôts et la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) pour récupérer et croiser un certain nombre d’informations relatives à la sécurité privée en Guinée. Et à l’issue de ce travail, nous transmettrons les conclusions aux patrons de sociétés de sécurité privée pour les dispositions à prendre afin davantage améliorer les conditions d’exercice de la profession en Guinée.
Voilà mesdames et messieurs mes principes d’actons matérialisées sur une feuille de route qui évoluera naturellement au fil de nos rencontres collaboratives.
En effet, je serai heureux de pouvoir l’enrichir en travaillant avec vous dans une relation de confiance et de partenariat, car j’attache beaucoup de prix à l’action collective, concertée et coordonnée. Cet état d’esprit et cette façon d’agir sont, selon moi, les clés de la réussite de la noble mission qui m’a été confiée à la tête de cet organe de régulation.
Pour ce faire, la réussite de notre mission nécessite de ma part une présence importante sur le terrain pour bien en comprendre la réalité et mesurer les enjeux. Cela implique également la recherche de l’efficacité et de la proximité avec les professionnels du secteur.
Je serai à votre écoute sur tous les sujets que vous souhaiterez porter à ma connaissance pour l’excellence des actions de l’Office.
Ainsi donc, chers collaborateurs et partenaires, le train de la bonne gouvernance, tant souhaitée par chacun d’entre nous, en vue de l’émergence de notre beau pays ne doit pas nous laisser sur le quai.
Mesdames et Messieurs,
Distingués invités,
En vous remerciant une fois de plus pour votre présence remarquable à cette cérémonie de prise de fonction, je vous invite ici solennellement à accompagner les idéaux de changement prônés par le CNRD sous la conduite de son président le Colonel Mamadi DOUMBOUYA.
Pour terminer mon intervention, permettez-moi, Mesdames et Messieurs, d’adresser toute ma gratitude à la mémoire de ma grand-mère paternelle feue Hawa MAGASSOUBA sans laquelle je ne serais certainement pas ici.
En effet, c’est grâce à sa bravoure et surtout sa détermination à me scolariser que j’ai pu connaître le chemin de l’école sans manquer de reconnaissance aux immenses prières et sacrifices de ma mère Naba MAGASSOUBA et mon défunt père Madou DIAWARA ; puisse son âme reposer en paix !
Cette grand-mère fut tout pour moi : la mère, le père, l’amie et la source d’inspiration de la brave maman africaine.
Que reçoivent également mes remerciements, tous mes enseignants, du cycle élémentaire à l’Université Julius N’YERERE de Kankan en passant par le Collège Nanamoudoukoro et le Lycée Kankou Moussa à Siguiri.
Enfin, que tous les camarades d’école, amis d’enfance et de mon difficile exil reçoivent toute ma gratitude.
Merci à toutes et à tous.
Prêt pour le travail.
Que Dieu bénisse la Guinée. Je vous remercie !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here