Home A la une Lutte contre la vente illicite des produits pharmaceutiques et la profiliferation des...

Lutte contre la vente illicite des produits pharmaceutiques et la profiliferation des pharmacies clandestines, désormais dans le portefeuille de la CRIEF.

SHARE
La vente illicite des produits pharmaceutiques et la profiliferation des pharmacies clandestines continuent d’endeuiller les familles en Guinée depuis plusieurs années. Désormais dans le portefeuille de la CRIEF, ce fléau va disparaître selon les autorités en charge du dossier. Mais, qu’est-ce qui a prévalu à cette décision?, le procureur spécial Aly Touré répond:
 

« La manipulation des produits pharmaceutiques par des personnes qui ne sont habilitées, la gestion des cliniques clandestines, constituent des atteintes graves de nature à la santé publique, et donc rentrent dans les compétences de la CRIEF. C’est qui a prévalu l’implication de la CRIEF dans la lutte contre la prolifération, d’abord des produits pharmaceutiques contrefaits et la vente illicite de ces produits », a-t-il expliqué. Puis rajoute que :

 
« C’est une lutte qu’on est entrain de mener et je vous assure qu’on va aller jusqu’au bout parce que c’est un phénomène qui est très dangereux. L’important pour nous ici, c’est que nous extirpions des rangs des pharmaciens toute personne qui n’est pas habilitée à manipuler ces produits pharmaceutiques. Donc, nous sommes parfaitement conscients des préalables qu’il faut, mais nous sommes en discussion et en harmonie avec le ministère de la santé pour palier à cet état de fait », a rassuré le procureur spécial de la CRIEF. 
 
 
« Le constat s’est révélé que si nos citoyens vont vers des vendeurs ambulants des produits pharmaceutiques, c’est parce que quelque fois,  ils ne peuvent pas supporter les coups des officines des pharmacies. On leur a dit, la lutte qu’on est entrain d’engager, c’est une lutte en faveur de toute la population Guinéenne. Si nous parlons retourner tous les produits pharmaceutiques, il va falloir que les pharmaciens aussi revoient à la baisse le prix des produits pharmaceutiques et harmoniser dans toutes les pharmacies. Ces dispositions sont entrain d’être prises et le syndicat des pharmaciens, l’ordre national des pharmaciens et la direction nationale de la pharmacie sont à pied d’œuvre pour faire ce travail, ça ne nous a pas échappé », a laissé entendre Aly Touré ce mercredi 13 juillet 2022 dans « espace expression »
 
 
 
 
Mamadou Saliou Camara pour Leprojecteurguinee.com 
660 38 02 38 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here