Home A la une Ouverture de la 55ème session du conseil national de la révolution: Le...

Ouverture de la 55ème session du conseil national de la révolution: Le PDG-RDA entend reconquérir le pouvoir d’État.

SHARE
Dans le souci de redynamiser les bases du Parti Démocratique de Guinée – Rassemblement Démocratique Africain (PDG-RDA), les responsables à sa tête honorable Oyé Béavogui ont lancé la 55ème session du conseil de révolution ce jeudi 12 mai 2022. 
 
Près de 11 ans sans la tenue de ladite session due aux crises internes, mais aussi la détention de Mohamed Touré son secrétaire général du côté des États-Unis, le PDG-RDA entend vivre une nouvelle ère celle de reconquérir le pouvoir d’État.
 
Dans son discours d’ouverture, Oyé Béavogui, le secrétaire général par intérim du parti mesure l’inquiétude de ses militants et demande l’implication de toutes les structures afin de discuter et décider de l’avenir du PDG-RDA:
«Nous comprenons vos interrogations sur la vie du parti et surtout l’exercice difficile que notre camarade Mohamed Touré et son épouse sont entrain de pratiquer aux États-Unis. Aujourd’hui, nous sommes très heureux de discuter, d’échanger avec tous les délégués de toutes les fédérations de l’intérieur du pays. Ceci étant, nous entendons de ce CNR la définition d’une nouvelle étape équivoque durant la transition du CNRD afin de pouvoir, consolider les bases du parti. Ceci, nous permettrait de conquérir près de la transition la reconquête du pouvoir d’État qui nous a été retiré par les armes en 1984″, dit-il 
 
Selon Oyé Béavogui, cette session intervient à un moment où le parti se dirige vers la célébration de son 75ème anniversaire de luttes. Alors dit-il, le PDG a un devoir de recevabilité vis-à-vis du continent Africain et de la Guinée.
«Le parti tant vers son 75ème anniversaires, donc de luttes. Nous avons profité de cette date mémorable et historique pour essayer de remobiliser les bases du parti. Cela sous en tant la présence de toutes les féderations du pays à Conakry. Ceci étant au nombre de 45 à l’occasion, c’est l’instance supérieure du parti entre différents congrès. Aujourd’hui, en Guinée, l’Afrique entier d’ailleurs est à un tournant décisif puisque  l’histoire du PDG se confond toujours à l’histoire de l’Afrique et celle de la Guinée, le PDG ne peut pas rester les bras croisés. Le PDG a un devoir vis-à-vis de la nation Guinéenne et des nations Africaines », a t-il déclaré. 
À noter que cette session qui s’est ouverte ce jeudi, prendra fin le 14 mai 2022 prochain, date de la célébration du 75ème anniversaires de luttes du PDG-RDA. 
 
 
Alseny Fadiga

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here