Home A la une Conakry: Mariage Tamba-Esther, le maire de Matoto s’exprime aussi.

Conakry: Mariage Tamba-Esther, le maire de Matoto s’exprime aussi.

SHARE

Le mariage entre Tamba Zacharie Millimono journaliste chroniqueur dans l’émission « les GG »  d’Espace TV et la dame Oumou Hawa Bah (Esther), continue d’alimenter le débat dans l’opinion . Intervenant ce lundi 9 mai chez les confrères de FIM Fm, Mamadouba Tos Camara, le maire dont la commune devrait célébrer cette union a éclairé la lanterne sur un certain nombre de points. 

À en croire Tos: << La mairie est là pour accepter tous les dossiers, c’est dans le traitement qu’on saura si le dossier peut être maintenu ou on peut surseoir. Au fait, j’ai été informé au préalable que le mariage de Tamba devait se tenir et Tamba personnellement, est venu me voir. Solennellement, il m’a informé du mariage. J’ai dit d’accord et je l’ai mis en rapport avec les agents et ils ont déposé les dossiers. C’est à la veille que j’ai reçu les parents, je les ai écoutés. Ils m’ont parlé de l’historique de la situation, j’ai dit d’accord. J’ai fait appel à l’agent qui traite le dossier, l’agent est venu. Je lui ai demandé si on peut tenir le mariage sans le consentement des parents. Lui, il m’a expliqué le code civil en son article 250 sur le mariage qui stipule : si les deux couples sont majeurs, ils peuvent se marier sans le consentement des parents. Mais s’il s’agit d’un mineur ou d’une mineure, il faut l’autorisation ou le consentement parental. Donc ça, je suis allé un peu plus loin parce qu’en matière juridique, il faut toujours s’informer. Parce que le plus souvent, tout le monde n’interprète pas de la même façon le code. Donc, j’ai essayé d’appeler un ou deux juristes et après, j’ai demandé maintenant à la famille : est-ce que la maman de la fille est là ? On m’a dit effectivement que sa maman est là. J’ai dit que je veux la voir et l’écouter, la maman. Donc c’était pour aller un peu plus loin>>, a t-il expliqué.

Parlant de son entretien avec la maman de la mariée, le maire de Matoto dit avoir reçu celle-ci durant presque toute la journée pour lui expliquer certaines choses. << La maman est venue dans mon bureau, on est restés de 10 heures jusqu’à 17 heures. Je lui ai dit : la loi m’autorise à célébrer le mariage parce que, les deux sont tous majeurs et vous, vous venez de me dire que la fille est majeure. J’ai dit : la seule condition, si toutefois les documents fournis ne sont pas au complet. Maintenant, j’ai appelé Tamba qui m’a donné le numéro de la fille et j’ai échangé avec elle. On m’a envoyé tous les documents et, Tamba m’a dit : monsieur le maire, si toutefois cette signature peut causer de problèmes, je préfère surseoir. Parce je ne veux pas de problème. J’ai dit d’accord, mais je vous dis aussi que si tous les documents sont au complet, moi je vais célébrer le mariage parce que la loi m’autorise. Mais l’idéal voudrait que j’écoute toutes les parties », dit-il. Avant renchérir que:

« Le soir, Tamba est venu à mon bureau avec la fille, j’ai écouté la fille, j’ai écouté Tamba. J’ai dit à Tamba : pour le mariage, j’attends jusqu’à demain à 10 heures pour le complément des dossiers. Maintenant, j’ai dit à la fille : là, vous avez choisi Tamba pour votre propre foi et pour l’amour que vous avez pour lui. J’ai dit à Tamba de tout faire pour que la fille ne divorce pas avec sa famille et Tamba me l’a promis. Le matin, Tamba me dit qu’il a fouillé les dossiers, mais qu’il n’a pas trouvé le dossier complémentaire. Je lui ai dit : dans ce cas, on va surseoir à la signature. Les autres cérémonies de mariage, vous pouvez le faire », a fait savoir Mamadouba Tos Camara 

 

Mamadou Saliou Camara pour Leprojecteurguinee.com 

660 38 02 38 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here