Home A la une FOOTBALL GUINÉEN : le ridicule pouvait tuer …

FOOTBALL GUINÉEN : le ridicule pouvait tuer …

173
0
SHARE

On ne peut pas prétendre être cantatrice au sein d’une chorale, lorsqu’on n’est pas un connaisseur des refrains du répertoire. 

Madame la présidente, votre première sortie en tant que dirigeante du sport roi à travers la déclaration du 11 février 2022, n’a malheureusement fait qu’exposer au grand soleil, votre amateurisme pour ne pas dire votre ignorance
du football guinéen à la tête duquel, vous avez été parachutée à la surprise générale de la famille sportive guinéenne.
Voilà qu’au terme de deux (2) mois et 20 jours d’exercice sur les six mois de votre mandat, vous n’avez jusqu’ici pas réussi à concocter un programme de
travail pouvant rassurer les acteurs du football, encore moins les instances supérieures.
C’est l’occasion de vous rappeler que la mission qui est la vôtre se limite exclusivement aux prérogatives ci –dessous
-la gestion des affaires courantes ;
-déterminer, en collaboration avec l’administration de la FIFA, si des dispositions spécifiques relatives aux statuts ou du Code électoral de la FGF, en relation avec le processus électoral doivent être amendés ;
-S’assurer que les membres des commissions électorale et de recours électoral et, le cas échéant des organes juridictionnels soient élus par le congrès de la FGF ;
-Une fois les membres sus-mentionnés en place, s’assurer que l’élection des membres du comité exécutif de la FGF peut avoir lieu conformément aux textes règlementaires applicables.
Loin s’en faut , le comité de Normalisation que vous avez la lourde
responsabilité de diriger aujourd’hui n’est pas un organe de développement qui peut prétendre à une légitimité d’un comité exécutif élu par suffrage ; habilité à élargir ses activités à un programme qui prend en compte, tous les aspects que lui confèrent les articles 35, 36 et 37 de nos statuts.
Plus grave, dans le premier paragraphe, vous vous évertuez à donner des leçons aux dirigeants et acteurs du football qui se sont succédé à la tête de la fédération guinéenne de football, après le sacre du Hafia football Club en 1977.
Nous vous concédons vos propos, avec un vif regard et, un proverbe africain qui dit.
Citation ‘’ Les fautes, même graves et diffamatoires de l’apprenant, sont à mettre au compte de l’ignorance ‘’ fin de citation.
Le contenu de votre déclaration na vise qu’à faire la promotion du passif de notre football ; cacher ses acquis et les prouesses de ses valeureux dirigeants de 1977 à nos jours. Ce qui constitue une offense gravissime à l’ endroit de ces dirigeants, acteurs et sportifs, grâce aux quels, vous vous identifiez aujourd’hui au football.
À Lire votre déclaration, on se rend compte de la fabuleuse
intention du CONOR à rester plus longtemps que prévu, a la tête de la FGF. Pour atteindre cet objectif, vous avez opté pour une
politique de sabotage et de dénigrement des œuvres et des acquis
déjà à portée de main, qui ne passent heureusement pas inaperçus aux yeux de l’observateur.
– l’adoption des textes réglementaires par la première instance du
football guinéen (l’assemblée générale) qui servent de référence
dans le cadre de la gestion du football,
-les grandes reformes opérées ayant abouties à la
professionnalisation du football ;
– la création et l’opérationnalisation du football féminin ;
-La restructuration du football Amateur ;
-L’engagement de notre pays dans toutes les compétitions
internationales ;
-La représentation d’un cadre guinéen au poste de vice président de la CAF
-La représentation de plusieurs cadres au sein des commissions de la FIFA et de la CAF
-L’amélioration substantielle de l’indice de notre football qui est passé de deux à quatre représentants en ligue des champions et en coupe CAF
-Les nombreuses qualifications de nos équipes nationales en phase finales
des grandes compétitions à l’échelle africaine et internationale (toutes compétition confondues) ;
L’acquisition de la troisième place à la dernière édition au championnat d’Afrique des nations (CHAN) joué au Cameroun en 2020 ; après une quatrième place acquise lors de l’édition organisée au Rwanda
-La consolidation de la formation à travers les académies de football.
Voilà autant d’acquis qu’un responsable de votre carrure n’aurait pu passer
sous silence dans le cadre d’une importante déclaration comme celle du 11 février 2022.
Retenez que vos démarches déjà entamées auprès de la tutelle pour un soutien
en vue d’une éventuelle extension du mandat du CONOR fait échos
Madame la présidente, pour plusieurs raisons, dont la promotion du genre pour lequel nous avons une profonde considération, nous nous limitons a ce
quelques observations qui n’honorent ni votre titre, ni le genre dont vous êtes ambassadrice.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here