Home A la une Transparence budgétaire: LONG AUDIG, continue sa série sensibilisation des communautés à la...

Transparence budgétaire: LONG AUDIG, continue sa série sensibilisation des communautés à la base

SHARE
LONG Action Unie pour le Développement Intégré (AUDIG), multiplie sa série de sensibilisation des communautés à la base sur la transparence budgétaire. C’est dans cette dynamique qu’elle a organisé du 6 au 12 décembre
2021, dans les régions de Mamou, Faranah, Labé, Kankan et N’zérékoré, des rencontres entre citoyens et cadres étatiques autour de l’information budgétaire.
Ces rencontres sinscrivent dans le cadre de la mise en œuvre des activités du projet Contrôle Démocrate et Renforcement de la Transparence Budgétaire en République de Guinée (CoDeReT). Partout, dans ces localités, les débats ont porté entre autres sur le budget national, les fonds affectés aux collectivités, mais aussi les différentes sources permettant aux citoyens de mieux s’informer.
Pour son coordinateur, la mise en oeuvre de cette activité favorisera l’implication de la société civile dans le processus budgétaire grâce à une compréhension large du budget.
«Elle facilitera un cadre d’échanges entre les OSC et députés d’une part et e
ntre les OSC et acteurs gouvernementaux d’autre part pour une culture bud
gétaire basée sur une approche participative et de transparence », a précisé Monsieur Dansoko.
 
Poursuivant, il a énuméré les activités réalisées dans le cadre de ce projet depuis son démarrage. Il S’agit entre autres de : la désignation des points focaux dans les 38 communes urbaines de la Guinée et au niveau de l’administration centrale, la formation des formateurs des acteurs de la société civile sur I’analyse et le contrôle citoyen du budget organisé en prélude à ces ateliers régionaux de restitutions.
«La notion de budget a été bien assimilée. Nous avons eu un formateur qui
était à la hauteur et qui nous a permis de bien assimiler la notion sur la communication. Donc, je suis vraiment très contente », s’est réjoui Mariama Aissata Soumah participante.
 
Même son de cloche chez Alseny Bangoura président du conseil préfectoral
des OSC de la préfecture de Coyah: «J’ai accordé une grande importance à cet atelier d’echanges, nous sommes bien outillés et à notre retour, nous allons restituer ladite fomation à nos camarades », a-t-il fait savoir.
 
A Mamou par exemple, plusieurs participants n’ont pu cacher leur satisfaction d’avoir participé pour la première fois, à une rencontre déchanges sur le budget national. Ils ont d’ailleurs proposé à cet effet que les autorités prennent des initiatives d’organiser périodiquement des cadres d’échanges et d’information sur le budget ainsi que les projets que la collectivité définie dans son plan d’investissement annuel (PAI). Car, selon eux, si les citoyens disposent d’informations faibles sur le budget national et celui destiné aux collectivités, le contrôle citoyen de l’action publique sera renforcé.
Dans le même élan, à Labé, Faranah, Kankan et N’zérékoré, citoyens et cadres étatiques se sont accordés sur l’importance de renforcer la communication budgétaire en impliquant également les médias locaux à travers les différentes langues du terroir. lls estiment en outre qu’il est important de renforcer la sensibilisation afin que chaque citoyen puisse avoir une compréhension simplifiée sur le budget.
 
Pour renforcer cette initiative, certains cadres étatiques ont pris l’engagement de mettre en place un cadre d’échanges afin de mieux renforcer la compréhension sur le budget. « Le budget est une ressource à contrôler qui interpelle tout un chacun », ont-t-ils ajouté en substance.
 
A noter que dans chacune de ces localités, ces rencontres ont mobilisé ľ’ensemble des catégories socioprofessionnelles, à savoir les représentants des
organisations de femmes, de jeunes, de personnes handicapées, des syndicats, des étudiants, des groupements des femmes, des religieux… 
 
AGUIBOU BELL
 
Leprojecteurguinee.com 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here