Home A la une Débat sur l’nformation budgétaire à la base : les citoyens saluent l’initiative...

Débat sur l’nformation budgétaire à la base : les citoyens saluent l’initiative et recommandent… 

SHARE
A Pita, Mali, Koubia, Dalaba et Tougué, Lélouma, Siguiri, Kouroussa, Mandiana et Kérouané les rencontres entre citoyens et cadres étatiques sur l’information budgétaire se sont déroulés respectivement dans l’intervalle du 6 au 12 décembre 2021. Une occasion pour l’ONG Actions unies pour le développement intégré (AUDIG), de présenter le projet Controle démocratique
et renforcement de la transparence budgétaire (CoDeReT) et d’inviter les communautés à s’engager dans le controle citoyen de l’action publique dans leurs localités respectives.
A travers le projet Controle Démocratique et Renforcement de la Transparence Budgétaire (CoDeReT), l’ONG AUDIG entend bien susciter la responsabilité des citoyens dans le controle de faction publique. Aussi bien à Conakry que dans les préfectures, les échanges se sont déroulés en français et dans les langues du terroir les plus parlées et ont porté sur la compréhension simplifée du budget ainsi que les sources fiables d’infomations accessibles aux citoyens.
Pour l’ONG AUDIG, l’objectif de cette campagne qui a démarré et qui se poursuit dans les 33 préfectures du pays et les 5 communes de Conakry, vise à renforoer la transparence budgétaire et le contrôle citoyen de la faction publique 
en République de Guinée. Une manière pour elle de susciter l’intérêt chez les citoyens et de les édifer sur le budget national ainsi que le droit que leur
confère la constitution en son article 10.
* Nous saluons cette initiative et invitons les initiateurs à nous aider à comprendre aussi le budget communal.
Dans chacune des localités, un total de 50 participants vénus des différents groupes socioprofessionnels ont participé à ces échanges avec les cadres étatiques. Une initiative saluée dans la foulée par bon nombre des participants qui ont d’ailleurs exprimé des recommandations, à savoir, la vulgarisation du budget en langue nationale et à travers les médias, ainsi que la promotion des cadres de concertation sur les actions prioritaires dans les collectivités.
*Nous saluons vivement cette initiative et invitons les initiateurs á aider les communautés aussi à comprendre le prooessus d’identification des projets,
mais aussi délaboration du budget dans les collectivités, peut-on entendre au cours des echanges.
Mais, si la communication sur le budget national a été au centre des échanges, il faut souligner que le mode délaboration du Plan d’actions d’investissement (PAI) pris en compte dans le budget d’affectation spéciale a aussi fait couler ancres et salives dans les localtés de Pita, Mali, Dalaba et Tougué, Lélouma, Siguiri, Kouroussa, Mandiana. Toutes choses qui dénotent suffisamment l’engagement des citoyens à désormais s’intéresser aussi bien au budget national qu’à celui des collectivités.
Abdoulaye Tounkara envoyé spécial
 
Leprojecteurguinee.com 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here