Home A la une Habitat-Remblais : quand deux poids et deux mesures se font rendez-vous sur...

Habitat-Remblais : quand deux poids et deux mesures se font rendez-vous sur les corniches et les côtes.(Opinions)

1206
0
SHARE

La Guinée est aux yeux de bon nombre d’observateurs, constitue un don de Dieu sur un ensemble de domaines pour pouvoir rejoindre le concerte des Nations développées (émergentes) et celles en voie de Développement.

Hélas ! A cause de la mauvaise gestion érigée en système de Gouvernance par des cadres véreux et prétentieux, le pays continue de s’imbiber dans la boue, la misère, le regret et la division.

Pourtant, à l’avènement de la 3ème République pilotée par le Président, Pr Alpha Condé, tous ceux qui l’ont connu ou pratiqué depuis des lustres, pensaient qu’il réussirait à débarrasser la Guinée de la mauvaise Gouvernance et autres pratiques néfastes.

Et mieux, ils étaient surtout nombreux ceux-là qui pensaient que des sanctions exemplaires allaient être infligées contre les fossoyeurs de l’État, les corrupteurs et les corrompus.

Hélas ! L’Homme du Changement, Mandela de la Guinée semble être freiné dans son élan d’homme politique vers un retard dans le processus de développement et la réalisation de ses vastes et ambitieux chantiers et projets de développement de la Guinée ceci, à l’image des autres Nations hautement développées.

Aujourd’hui, il est important voir nécessiteux de voir les gratte-ciels donnant le bon vivre à la capitale historique de Conakry illuminé par la presqu’île de Kaloum Bagataye.

Pour la petite histoire, vers les “60-70” pour être précis, l’Architecture du pays était follement captivante que la plupart des amis de la Guinée de Sékou Touré aimaient y séjourner pour soutenaient-ils, «Respirer de l’Air pur.»

Aujourd’hui, cette réalité historique est toute autre à cause de la construction anarchique qui, d’ailleurs, n’obéi à aucune norme de lotissement et d’urbanisation moderne.

Alors, faut-il continuer dans ce sens ou bien changer tout dans la conformité pour épargner la Guinée, notre beau pays, des phénomènes naturels et artificiels ?

De l’avis des bons guinéens, «Mieux vaut corriger les lacunes, les failles, les imperfections de ceux-là qui ne courent qu’après leurs intérêts au profit de l’intérêt supérieur de tous.

Cette autre catégorie des guinéens «Estime qu’il est opportun d’amener les constructeurs des buildings, des côtes, corniches et sites remblayés à se conformer en leur demandant d’envoyer les Codes de l’Habitat, de l’environnement pour mieux tirer profits et éviter des catastrophes à notre pays.»

Il est vrai que le président de la République, Pr Alpha Condé se montre très soucieux et respectueux des principes de l’Environnement mais autour de lui, il y a des personnes qui ne pensent qu’à leurs intérêts sur le dos du contribuable guinéen.

Donc, il est impérieux que le Chef de l’Etat, à travers son Gouvernement, daigne réglementer le système de remblayage dans le pays. Une manière d’éviter de créer des problèmes à d’autres localités. Et pour le faire, il faut qu’il fasse appliquer des taxes réglementaires sur les surtaxes.

Mais comment cela devrait fonctionner ?

– Pour les immeubles R + 1 jusqu’à 3 étages qu’il accorde un délai contractuel de 3 ans pour la réalisation de l’infrastructure. Passé ce délai, qu’ils soient assujettis au paiement d’une surtaxe à partir de la 4ème année.

– Pour les immeubles R + 4 et plus jusqu’à 10 Étages, qu’un délai de construction de 5 ans leur soit accordé et passé ce délai, que la surtaxe soit appliquée à la 7ème année et payable jusqu’à la fin des travaux de construction.

Il s’agira dans ce sens, une nette réglementation et de l’ouverture d’une autorisation de faire le remblayage pour empêcher et contrôler la clandestinité dans le processus de remblayage.

Ainsi, le paiement de ces taxes se fera directement dans les caisses de l’Etat à travers le Trésor Public. Si cela est fait, en ce moment, il y aura ce qu’on appelle la création de plusieurs Services et sources de recettes et des ressources humaines au niveau de l’Habitat qui pourrait assurer la surveillance dans les lieux où s’effectueront les remblais.

Pour ce faire, il suffit juste de créer un certain nombre de Services publics qui sont entre autres:

– Un service qui autorise le remblayage;

– Un service de paiement et recouvrement des redevances du remblayage à effectuer;

– Un service de Contrôle régulier et du suivi des remblais effectués ;

– Un service qui doit autoriser la mise en œuvre des projets et le suivi des projets devant être réalisés sur les sites à remblayer.

Par ailleurs, faut-il souligner que cette surtaxe pourra s’appliquer uniquement sur les Propriétaires vicieux et indélicats qui ne respecteront pas les délais de construction des différents projets qu’ils auraient entrepris sur divers terrains remblayés.

En outre, cette taxe doit être assortie d’une pénalité de retard en la calculant annuellement pour obliger les propriétaires de terrain remblayés à investir dans les meilleurs délais et dans le strict respect de la Loi Foncière et Environnementale.

En plus, prévoir une surtaxe payable au cas où la partie remblayée n’est pas mise en valeur dans les 5 années qui suivent le remblayage.

En plus de ces mesures rigoureuses, exiger que tout projet dans les domaines publics maritimes ou les lieux de remblais qu’un aménagement de plages soit fait au bénéfice des riverains à la fin du remblayage et surtout, faire des routes d’accès à ladite plage.

Au-delà, l’Etat doit aussi exiger la présentation d’un plan d’aménagement environnemental et touristique abritant tout projet de remblayage puisque qu’il s’agit des domaines publics maritimes (DPM).

Et mieux, devant chaque bras de mer remblayé, qu’il y ait une plage créée à cet effet avec toutes les dépendances pour permettre aux riverains de profiter de la Mer, tout en tenant compte de la sauvegarde de l’Environnement, des coutumes et Mœurs.

Ensuite, ces lieux de loisirs qui seront créés autour de ces plages ne serviront à la pratique de la débauche, de la délinquance juvénile ou de dépravation au détriment des enfants de Guinée.

En tout état de cause, on peut éviter les deux poids et deux mesures dans notre société.

En plus, on aurait permis aux nationaux de s’investir sur le long de nos littorales pour maintenir le flux de nos devises tout en les gardant dans l’intérêt supérieur de la Nation guinéenne et de l’entrepreneuriat local.

Ibrahima N’Diaye

Journaliste d’investigation

Mines-Environnement-Energie-Economoe

Tel: 664239990

E-mail [email protected]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here