Home A la une Non rescpet du couvre feu: la police met main sur neuf individus...

Non rescpet du couvre feu: la police met main sur neuf individus et ils sont immédiatement traduits devant la justice

1458
0
SHARE

En cette troisième vague de la pandémie à covid-19, où le variant Delta fait des ravages dans le pays, les autorités toutes confondues , se veulent respectueuse des mesures barrières.Et elles entendent veiller à son respect par la population. C’est dans ce cadre, qu’une opération de descente sur le terrain a été menée par des forces de sécurité, du commissariat central de Ratoma, dans une famille à kaporo après 22h le 19 août dernier , Où ils ont mis main sur 9 personnes dont une fille.

Au micro des journistes présents le vendredi 20 août 2021, pour leur présentation à la presse, le porte-parole de la police nationale a apporté des précisions.

«Il y a des individus qui s’évertuent à défier les dispositions sécuritaires qui sont prises. Voici des individus qui, malgré le couvre-feu, se regroupent pour organiser des surprises-parties, même dans des lieux privés. Voyez tout l’arsenal que nous avons trouvé en leur possession. Et au moment des faits, il y a eu une descente policière sur les lieux pour les interpeller et les mettre devant les faits.

Ils ont été arrêtés dans la zone de Ratoma, à Kakimbo dans une concession. Voyez l’arsenal de musique non seulement qui fait en sorte que le regroupement, il est là, ils se mettent à danser et avec ces frottements. La santé de la population est menacée et avec la sonorisation, tout le voisinage est dérangé et perturbé dans son sommeil par rapport à ce tintamarre qu’ils ont eu à faire .
Si aujourd’hui il n’y a pas un sursaut, il n’y a pas une prise de conscience, l’éveil de la conscience à tous les niveaux, la Guinée ne pourra faire face à cette pandémie. Il faudrait donc que, les dispositions sécuritaires édictées par l’agence nationale de sécurité sociale et les autorités à tous les niveaux soient respectées. Il faudrait que quand on dit 22 heures, à 22 heures il n’y ait plus de mouvements, plus de circulation, plus d’activités dans les quartiers », a estimé le porte-parole de la police Général Aboubacar Kassé.

Si le porte-parole lui a déclaré que les arrestations ont été effectuées au-delà de 22h, l’un des mis en cause, accusés pour des « faits d’attroupement illégal et de menace à la sécurité publique » apporte un démenti.

«J’étais dans une maison où il y avait un anniversaire de 15 heures à 20 heures. Ils ont débarqué pendant qu’il n’y avait pas de musique et on jouait à la console entre amis. Ils nous ont pris comme des voleurs, ils nous ont blessé, ont etaient obligé de ce soumetrre parce que c’est la loi. Sinon on était dans une maison où il n’y avait pas de musique , parce que l’anniversaire était terminé depuis 20 heures.On s’excuse pour ce qui s’est passé, on demande pardon », a martelé l’un d’eux au nom de ses amis tous sous anonymat a présenté .

A rappeler qu’ils ont été arrêté le 19 août dernier et le 20 août 2021, ils ont été présentés au procureur du tribunal de première instance de dixinn pour que la loi soit appliquée selon les policiers .

Maké Fofana

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here