Home A la une Coyah : de traitements peu reluisants de la main d’oeuvre locale dans...

Coyah : de traitements peu reluisants de la main d’oeuvre locale dans les carrières, sous le Préfet Aziz Diop (Constat).

368
0
SHARE

La question d’exploitation sauvage des jeunes dans les carrières est une monnaie courante dans notre pays. Le cas precis de la préfecture de Coyah est trop flagrante et dans l’indifference totale du Préfet premier representant de l’Etat.

Depuis sa nomination, il ya plus d’un an , M. Aziz Diop ne s’intéresse guère à l’application du contenu local dans les exploitations des carrières. Les jeunes sont sans contrats, et travaillent dans les conditions d’insecurité totale avec des cas d’accidents sur les sites qui sont de plus en plus recurents et sans aucune réparation. Les syndicats sont inexistants dans certains sites et d’autres sont corrompus ou intimidés par les autorités complices des exploitants chinois.
Plus gaves, les recettes colossales générées par ces exploitations n’ont aucun impact sur le developpenent socio économique de la localité. Tout porte à croire qu’il ya un malaise profond entre ces jeunes et la prefecture. En quittant sur les lieux une tension enorme règne sur le terrain il est grand temps que le president de la republique prenne des dispositions pour sauver cette jeunesse, à la quelle, il a dedié son mandat.

Nous y reviendrons

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here