Home A la une Allemagne : Deuxième Conférence sur la Libye, le 23 juin

Allemagne : Deuxième Conférence sur la Libye, le 23 juin

82
0
SHARE
ARCHIVE - Heiko Maas, ministre fédéral allemand des Affaires étrangères. Foto: Bernd von Jutrczenka/dpa

Elle mettra l’accent sur les préparatifs des élections nationales, prévues le 24 décembre 2021, et sur le retrait des troupes étrangères et des mercenaires de Libye.

Tunis (dpa) – Le ministère fédéral allemand des Affaires étrangères et l’ONU organiseront, le 23 juin, à Berlin, une deuxième Conférence sur la Libye, avec la participation du gouvernement intérimaire libyen, chargé d’organiser, le 24 décembre 2021, des élections générales dans ce pays nord-africain. « Cette Conférence est l’expression du soutien international continu en faveur de la stabilisation de la Libye. La communauté internationale reste prête à poursuivre son soutien étroit et constructif au processus de paix mené par les Nations unies en Libye », a déclaré un porte-parole du ministère fédéral allemand des Affaires étrangères.

Le chef de la diplomatie allemande, Heiko Maas, et le Secrétaire général des Nations unies, António Guterres, ont invité, à cette Conférence, « les États et les organisations régionales participant au processus de Berlin », a-t-on indiqué de même source. « L’accent sera mis sur les préparatifs des élections nationales, prévues le 24 décembre 2021, et sur le retrait des troupes étrangères et des mercenaires de Libye, comme convenu dans l’accord du cessez-le-feu », signé entre les belligérants libyens, le 23 octobre 2020, sous l’égide de l’ONU, a-t-on ajouté.

« Par ailleurs, les étapes vers la création de forces de sécurité libyennes unifiées seront discutées », a-t-on relevé. Le gouvernement libyen d’union nationale, présidé par le Premier ministre intérimaire, Abdul Hamid Dbeibah, en poste depuis mars dernier, serait représenté à la deuxième Conférence de Berlin sur la Libye, a-t-on affirmé. Organisée le 19 janvier 2020, la première « Conférence de Berlin sur la Libye » avait appelé à « un cessez-le-feu permanent » et apporté son soutien à la relance du processus politique conduit par la « Mission d’appui des Nations Unies en Libye » (MANUL).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here