Salmana DIALLO, président du CNOSC-DDG : « les Sociétés SEG et Orange-Guinée sont...

Salmana DIALLO, président du CNOSC-DDG : « les Sociétés SEG et Orange-Guinée sont en train d’arnaquer la population… »

154
0
PARTAGER

Chez nous, Salamanca Diallo, le président du Conseil National des organisations de la société civile Guinéenne pour la Démocratie et le Développement (CNOSC-DDG), sur fond de dénonciation s’est exprimé sur plusieurs sujets d’actualité dans cet entretien qu’il a accordé à notre reporter. Lisez…

 Quelle est votre préoccupation sur la situation actuelle que traverse le pays ? 
En ce qui concerne la situation actuelle,le Conseil National des organisation de la société civile pour la démocratie et le développement de la Guinée CNOSC-DDG se préoccupe de la situation sociopolitique, économique du pays.
Dans le cadre de la consolidation, la prévention des conflits, nous voyons des choses qui ne vont pas surtout, je prends d’abord le côté économique la société des eaux de Guinée à ratoma . Elle est entrain d’arnaquer la population, elle est entrain de surfacturer les citoyens.
C’est aussi également que les sociétés téléphoniques notamment la société Orange Guinée qui surfacture les citoyens aussi.
Si je prends le cas de la SEG, pendant la période du mois d’avril, mai et juin,il n’avait pas de l’eau dans les zones de Conakry.
Et le mois d’avril elle amène la facture, alors ça on laisse tomber mais le mois de mai et juin, mai il n’avait pas surtout de l’eau tout le monde sait. Nous, par exemple dans la zone de Hafia2,quartier sonfonia gare dans la commune de ratoma,il n’avait pas surtout de l’eau, je donne un exemple c’était partout, alors le mois de juillet comme il y’a de l’eau, c’est ainsi que la SEG profite de cela pour envoyer la facture du mois de mai, juin pendant que le mois de juin il y avait pénurie d’eau, donc cela veut dire que la SEG facture le mois de mai,une période qu’il était  en manque d’eau, c’est une arnaque.
Également dans la facture, on notifie consommé 4, ceux qu’ils reconnaissent il y’a eu 4 consommations d’accord, mais ils facturent 5 alors ce système c’est une sur facturation, c’est ainsi que le CNOSC-DDG condamne avec la dernière énergie le comportement de la société des eaux de Guinée SEG. Elle doit justifier des explications à la population Guinéenne.

Quelle remarque faites-vous par rapport à la société orange Guinée ?

La société Orange Guinée, dès que tu composes le numéro de quelqu’un et que sa sonne une fois automatiquement tes unités sont facturées, alors tu ne l’as pas consommées et vous n’avez pas communiqués, dès fois tu peux aussi appeler quelqu’un et qu’il se trouve que le téléphone de ce dernier est fermé, dès que l’ordinateur répond, tes unités sont facturées. La société orange Guinée qui fait de l’arnaque à l’égard de la population.
Le Gouvernement, les députés chacun en ce qui le concerne doit mettre pression sur la règle, sur la  société orange, et les députés doivent connaître le fonctionnement de la SEG, comment la SEG parvient à facturer les citoyens idem que la société orange Guinée.

Quelle analyse faite le CNOSC-DDG sur la situation politique actuelle de la Guinée ?

Concernant  la situation sociopolitique du pays, c’est le retard de l’organisation de l’élection municipale, la population a besoin des maires élus, elle n’en veut plus des délégations spéciales illégitimes.
Il est aussi constaté qu’il ya une crise à la CENI, alors qu’est ce qu’il faut ? Il faut demander l’application de la loi 016.c’est ce que le CNOSC-DDG souhaite à la CENI. Aussi la société civile interpelle la CENI d’organiser les élections municipales immédiatement,les élections locales.
Cette même société civile à-travers le CNOSC-DDG demande aux députés de l’Assemblée Nationale de se retrouver en session ordinaire et extraordinaire pour voter une loi qui peut résoudre le problème de la CENI. C’est à dire le CNOSC-DDG demande au parlement Guinéen d’aider la population à avoir une loi qui peut faciliter la recomposition totale de la CENI et la recomposition totale du démembrement de la CENI.
Merci Monsieur Diallo.
C’est moi qui vous remercie

Entretien réalisé par Eugène Capi Balamou

 

00224655-437-268/622-298-802

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE