Projet d’aménagement de la corniche sud de Kaloum : Dr Ibrahima Kassory...

Projet d’aménagement de la corniche sud de Kaloum : Dr Ibrahima Kassory et l’entreprise SATRAM EGCA face à la presse…

41
0
PARTAGER

Pour éclairer la lanterne des citoyens sur le projet d’aménagement de la corniche sud de Kaloum, le ministre d’Etat à la présidence chargé des Investissements et du Partenariat Public-Privé, Dr Ibrahima Kassory Fofana en compagnie de l’équipe de l’entreprise SATRAM EGCA a animé une conférence de presse ce mercredi, 12 juillet 2017 à kaloum. La rencontre a connu la présence des membres du collectif « Sauvons nos Corniches » et d’autres cadres.

A l’entame de son intervention, Dr Kassory Fofana dira que c’est pour rendre Conakry, une capitale digne de nom comme celles des pays voisins, que le projet d’aménagement de la corniche sud de kaloum a été initié. C’est pour quoi dit-il l’Etat s’est engagé avec le groupe Drapor pour la réalisation de ce projet d’aménagement de la corniche sud de Kaloum.

donkas

Avant d’ajouter : « L’accès aux quartiers sera facilité par les réalisations des infrastructures routières beaucoup plus conséquentes et en plus, nous aurons un meilleur contrôle sur les déchets qui est un réel problème à Conakry. Ce projet aura certainement un impact sur le développement de la Guinée. Il aura également sa part contributive dans la croissance de notre Produit Intérieur Brute (PIB) de par la création des activités ».

M. Knani Ghassen est le directeur Pays Guinée de Satram Egca: « C’est  pour donc donner à la corniche de Conakry un lieu de gaieté, de loisir et de rassemblement, qui va aussi servir un lieu de prise de café, de park, de restaurant, tourisme  etc… .  Le projet vise à faire la corniche de Conakry, un lieu de gaieté et de récréation. Ce projet est une  protection de la façade maritime de Conakry ».

Prénant la parole, la coordinatrice du collectif « Sauvons nos Corniches », Fatoumata Cherif a réitéré que son collectif est un ensemble de citoyens et de la société civile qui travaille sur les questions d’environnement et surtout défendre le peu de littoral qui reste à Conakry.

Elle a insisté : « Ne pensez pas que c’est une manipulation de qui que ce soit… » .

 

Alsény Fadiga

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE