Le mercato des joueurs guinéens à travers l’Europe…

Le mercato des joueurs guinéens à travers l’Europe…

74
0
PARTAGER

Cet été, le mercato estival a réservé de nombreuses surprises, et des transferts de folie, un peu partout en Europe. Neymar est arrivé au PSG contre 222 millions d’euros, Bernardo Silva à Manchester City pour 50M, Romelu Lukaku à Manchester United pour 80 millions d’euros, ou encore Alvaro Morata à Chelsea pour 80M d’euros…

Forcément, ces sommes déconnectent encore un peu plus le football de la réalité et des supporters de football. Pourtant, le ballon rond est toujours aussi adulé par les fans, et les supporters grandissent jour après jour. Mais, concernant le continent africain, peu de joueurs ont bougé, ou n’ont pas forcément affoler les compteurs.

Riyad Mahrez, un temps annoncé partant, est pour le moment toujours à Leicester et ce malgré les offres de l’AS Roma comprise entre 25 et 35 millions d’euros. Un Guinéen a, cependant, affolé les différentes rumeurs de transferts avec un possible départ de Leipzig : Naby Keita. Le milieu de terrain, irrésistible durant toute l’année, était au coeur de nombreuses rumeurs de transfert depuis le mois de juin. Un temps annoncé comme une cible parisienne, le joueur, passé par Istres, était depuis quelque temps dans le viseur de Liverpool. Les Reds, qui avaient lancé une offre de 75 millions pour les Allemands, auraient finalement bouclé cet été, l’arrivée du joueur en 2018. Son transfert serait de 52 millions d’euros.

Bwin a analysé en profondeur les différentes transactions dans les différents championnats. Si plusieurs guinéens évoluent déjà sur le Vieux Continent (Florentin Pogba (Saint Etienne/France), Issiaga Sylla (Toulouse/ France), Naby Keita (Red Bull Leipzig/Allemagne), Ibrahima Traoré (Gladbach/Allemagne) ou François Kamano (Bordeaux/France)) et devraient plus facilement progresser en Europe. Toujours selon cette étude, plus de 80% des mouvements en Europe se font au sein du Vieux Continent. Plus précisément, l’Italie recrute à 66,6% entre ses terres, contre 58,3% pour la France, 51,7% pour l’Espagne, 51,3% pour l’Allemagne et 50,00 % pour  l’Angleterre. La Liga est le championnat qui recrute le plus hors Europe avec 12,4% des transferts. À l’inverse, la Premier League fait le moins confiance aux joueurs non européens puisque seulement 5,3% des joueurs sont recrutés en dehors du continent. La Bundesliga (8,5%), la Ligue 1 (10,5%) et la Série A (9,3%) comptent également sur quelques joueurs.

Capture

Malheureusement, cette carence de joueurs extra-européens empêchent les autres championnats de progresser puisqu’ils ne bénéficient pas des moyens mis en place en Europe. Sur plus d’1,3 milliard de dépense, la Premier League ne reverse, à peine, 17,5% (soit un peu plus de 100 millions). En Espagne, les clubs ont dépensé 1,014 milliard pour, environ, le même pourcentage (20%). La France, qui garde des contacts privilégiés avec le continent africain, donne 14,1% de sa richesse pour recruter hors de l’Europe (sur 736 millions). Forcément, le continent sud-américain partage le pactole avec l’Afrique, mais de nombreuses relations entre les pays africains et l’hexagone permettent aux joueurs de briller en Ligue 1, comme Ismaïla Sarr, Issa Cissokho, Cheikh Diabaté à l’époque ou même Cheikh Ndoye.

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE