Home A la une Abdoulaye Bah a-t-il été empêché de voyager ?, le ministre Mory Condé...

Abdoulaye Bah a-t-il été empêché de voyager ?, le ministre Mory Condé apporte des « précisions ».

109
0
SHARE
La nouvelle annonçant l’arrestation du conseiller politique du président de L’UFDG s’est vite rendue sur les réseaux sociaux et chez certains médias Guinéens. Une situation que qualifie le coordinateur de la cellule de communication du parti de Cellou Dalein Diallo de  tentative d’arrestation d’Abdoulaye Bah en partance sur Sénégal avec son père « malade ». 
Ayant été facilitateur de ce processus dont ce membre de l’UFDG a été contraint de passer la nuit à Koundara, le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation donne sa version des faits. 
 
 » Certainement, le frère Joachim Baba n’a pas toutes ces informations. Lorsque vous avez un véhicule immatriculé RC de la Guinée, MD du Mali ou SL du Sénégal, et que vous devez vous rendre dans un pays de la CEDEAO, le principe de libre circulation des personnes et de leurs biens recommande que les citoyens de la CEDEAO soient munis d’un laissé passé délivré par la Douane « , a-t-il fait savoir.
 » Maintenant Monsieur Abdoulaye Bah, est arrivé poste de contrôle de Boundoufoudou avec un laissé passé délivré par la police régionale de Kindia. Lorsqu’il est arrivé, le papa étant malade, il a 81 ans, les agents ce sont passés de bien vérifier toute la documentation. Au moment juste où les agents étaient en train de dire à Abdoulaye Bah de continuer et bénir pour l’état de santé du papa, toute suite, il y a un agent qui demandé encore à revoir les documents. Cela a énervé Abdoulaye Bah, lorsque ce dernier a regardé les documents, il a trouvé effectivement les doutes qu’il étaient fondés. D’altercation en altercation, le policier a dit je suis formelle là-dessus vous n’êtes pas en règle.
Comme le responsable de la police avait une réunion à Koundara, Abdoulaye Bah est resté en attente. Une heure après, le commissaire étant arrivé a fait savoir à Abdoulaye Bah(…), retournez à Koundara, vous allez vous munir d’un laissé passé délivré par la Douane. Moi j’avais été informé, j’ai dit « Abdoulaye Bah n’est pas recherché par la police ». J’ai appelé le préfet lui dire de me passer Abdoulaye Bah parce que son numéro ne passait pas, il me l’a passé. Je vais taire le nom du responsable de l’UFDG que j’ai appelé pour mettre en conférence. Il a suivi ma conversation avec Abdoulaye Bah, où il a dit qu’il a pensé qu’on voulait l’arrêter puisqu’il est resté 2 heures de temps assis(…).
Après j’ai dit au préfet, appelle tes services pour lui faciliter la tâche vue que le papa était souffrant. C’est ainsi que le préfet a assisté Abdoulaye Bah avec le papa et les a héberger la nuit. Ce matin, ils ont pris leurs véhicule pour partir. Abdoulaye Bah m’a appelé pour me remercier », a-t-il relaté. Avant d’interpeller l’UFDG en ces termes:
 
 » Je pense que c’est quand même regrettable que les personnalités au compte d’une formation politique comme la treme de l’UFDG puisse se prononcer sur un sujet dont il n’a pas la maîtrise. En l’écoutant (Baba  Millimouno) vous avez senti que lui-même n’a aucune information sur la situation. 
Donc, je me dis que les partis politiques, en choisissant les personnes qui doivent porter leurs paroles, doivent vraiment veiller sur la question d’éthique », a laissé entendre le ministre Mory Condé ce lundi, 26 septembre 2022 dans Mirador de fim fm 
 
 
Mamadou Saliou Camara pour Leprojecteurguinee.com 
660 38 02 38 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here