Home A la une Sommé de quitter son domicile : Sidya Touré explique comment le...

Sommé de quitter son domicile : Sidya Touré explique comment le domaine lui a été attribué et cogne le patrimoine bâti.

260
0
SHARE
Le président de l’Union des Forces Républicaines a reçu l’ordre de quitter son domicile qu’il habite depuis plus de 20 ans dans un bref délai. Une situation qui suscite des interrogations sur l’acquisition du domaine par l’ancien premier ministre Guinéen. Invité par nos confrères de FIM FM, ce jeudi 17 février, le président Sidya Touré est revenu sur comment il a acquis le terrain qui abrite la résidence dont il est  question. 
« La raison de ma présence ici ce matin, c’est un peu défendre mon honneur, parce qu’il y a une confusion des genres.
J’aimerais profiter de l’occasion pour expliquer comment les choses se sont passées. Je suis arrivé ici en 1996 comme premier ministre, et pour me loger, on m’a donné une des villas ;la villa 20 de la cité. J’ai dit au président, il faut que je trouve un endroit où aller. C’est ainsi que j’ai rénové la maison où habite actuellement la première dame. J’ai fait venir des gazons par avion de Côte d’Ivoire pour essayer de faire quelque chose de potable que c’est devenu,parce qu’à l’époque c’était presqu’à l’abandon. Et, j’ai demandé au président Conté, de là où je viens, en général, les hauts cadres n’habitent pas dans les maisons de l’État. Ils construisent leurs propres maisons et que moi j’aimerais trouver un terrain pour construire ma maison. On a faits le tour, et le ministre de l’habitat à l’époque, Alpha Ousmane Diallo, a dit qu’il des y a des domaines privés de l’État, pas du patrimoine bâti puisqu’il n’y a rien de bâti.
Le Président Lansana Conté a dit selon les lois ,je peux prendre un décret pour vous attribuer le terrain parce qu’il m’avait proposé d’acheter la maison où habite madame Djenè Kaba. J’ai dit non,je ne veux pas de maison achetée, j’ai mon plan de construire, je veux le faire comme je l’entends.
Donc, ce terrain, on me l’a attribué. Et, ce jour-là, nous étions ensemble, le président, moi-même et Alpha Ousmane Diallo. Il dit qu’il va signer un décret d’attribution comme la loi lui permet en tant que chef de l’État. J’ai dit non président, je voudrais qu’on fixe un prix pour que  j’achète le terrain. Il a dit à Alpha Ousmane en plaisantant que les ivoiriens croient qu’ils ont pleins d’argents,il dit qu’il faut le taxer.
C’est ainsi qu’en décembre 1996, j’ai payé plus de 30.000 dollars pour un terrain qui,à l’époque à Conakry, il faut que les gens se remémorent ce que c’était. Je l’ai acheté, j’ai payé l’argent et j’ai dit à mon notaire Me Diallo qui est là, allez déposer mon chèque au trésor et revenez avec le reçu du trésor pour bien spécifier que j’ai acheté le terrain. Ce qui a été fait et le terrain m’a été cédé », a expliqué le président de l’UFR.
 
Par ailleurs, Sidya Touré ne cache pas sa colère contre la lettre qui lui a été adressée par le patrimoine bâti pour quitter son domicile. 
« Je trouve quelque chose de choquant, c’est de me dire après 25 ans dans ma maison, en 8 jours,10 jours qu’on me dise il faut dégager delà. Je dis, même si j’étais locataire dans le quartier, on me donnerai trois mois pour le faire. Je trouve la démarche du patrimoine bâti, qui n’avait d’ailleurs aucun droit pour m’écrire, illégale. Parce que moi, je n’ai jamais eu à faire à eux.
Je suis dans ma maison, nulle part, il n’est question du patrimoine bâti ou non bâti; j’ai acquis un terrain nu.
On a faits des tas de choses ici, personne n’a entendu mon nom dans quoique ce soit. Je ne souhaite pas qu’on me salisse pour des choses que je n’ai pas faites » a t-il fustigé.
Mamadou Saliou Camara
660 38 02 38 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here