Home A la une Caisse Nationale de Sécurité Sociale : la gestion solitaire de Malick Sankhon,...

Caisse Nationale de Sécurité Sociale : la gestion solitaire de Malick Sankhon, démasquée par son Adjoint !

1095
0
SHARE

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les relations conflictuelles entre le Directeur général de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale et son adjoint, n’ont pas été à la faveur du sieur Malick Sankhon, qui gratterait actuellement sa tête, faute de trop de soucis.

Dans la gestion de la manne financière de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale estimée à plusieurs centaine de milliers de milliards GNF, Malick était seul à bord des finances des travailleurs.

Son adjoint n’était associé presque à rien au point que ce dernier était devenu le contrôleur des papiers et autres chèques qu’il voyait défilé sous ses yeux sans savoir où partait la manne financière.

Son adjoint, Ibrahim Kalil Sackho n’avait que ses yeux pour voir les milliards défilés devant ses yeux.

Au diable les pauvres travailleurs de Guinée qui sont laissés pour compte, malgré leur contribution pour renflouer les caisses de l’Etat. Ne pouvant même pas accéder à l’hôpital de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale bâtit avec l’argent du contribuable -travailleur, les coûts de prestation n’étant pas à la portée des travailleurs et cadres supérieurs de la fonction publique guinéenne. Il faut avoir des millions pour recevoir des soins dans cette clinique de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale.

Son adjoint, Ibrahim Kalil Sackho, selon de nombreuses indiscrétions a aussi eu une idée ingénieuse. Se rapprocher de l’inspection générale de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale et de la Comptabilité de la plus grande caisse du pays pour rentrer en possession des documents comptables, mais aussi et surtout des documents de sortis d’argent, des fonds et copies des chèques. Ibrahim Kalil Sackho est devenu archiviste pour la circonstance. Il a tout documenté, selon nos informations et garder tout. »On ne sait jamais et les jours de Dieu sont nombreux », croyais savoir Kalil Sakho.

La proximité d’Ibrahim Kalil Sackho avec les nouvelles autorités du pays lui ont permis de remettre main à main les documents comptables de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale sous le magistère de Malick Sankhon au Colonel Mamady Doumbouya. Montant de la casse, des dégâts, pardon de l’argent? Mystère du moins pour le moment.

Conséquence de cette situation, Malick ne sait plus que faire et où mettre la tête. Avec la complicité d’un de ses protégés qui lui a fait comprendre qu’il a un ami proche qui pourrait faciliter une rencontre avec Colonel Doumbouya, Malick Sankhon a déboursé plus de 1 milliard 200.000.000 GNF afin de rencontrer le nouvel homme fort de Conakry, selon des sources proches des finances de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale. Mais le pauvre Malick n’a jamais eu de rendez-vous avec Colonel Mamady Doumbouya.

Ce n’est pas tout car des émissaires sont envoyés dans le pays profond et dans certains pays d’Afrique à la recherche de marabouts et autres féticheurs afin que le rapport financier remis au Président de la transition ne sorte pas des tiroirs du Palais Mohamed V. Sans compter les sacrifices de bœufs, de riz et autres rituels pas du tout catholiques que se livreraient le Directeur général de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale pour conjurer le sort.

Pour le dire en un mot comme en mille, Malick Sankhon est à hue et à dia !. Mais pour combien de temps encore avec les audits des caisses de l’Etat qui s’annoncent imminent…

guineelive.com 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here