Home A la une Cheick Touré, ancien S/G du Syndicat du PAC : « Le Port...

Cheick Touré, ancien S/G du Syndicat du PAC : « Le Port Autonome de Conakry n’est plus autonome… »

607
0
SHARE

A la suite de sa démission à la tête du secrétariat général de la délégation syndicale du Port Autonome de Conakry, l’Honorable Cheick Touré démission a reçu notre Reporter le 20 janvier, pour parler des motivations de sa démission.

A l’entame, le démissionnaire dit quitter à son poste pour laisser la place à la nouvelle génération pour les permettre de s’affirmer, tout en leur encadrant syndicalement.

« Ma mission a été accomplie à 100%. Dans la mesure où, il n’y a eu zéro licenciement. Je laisse le syndicat très bon port. Ceux-là  qui assument l’intérim vont s’organiser,  pour trouver un nouveau secrétaire général et, je serai toujours avec eux quand ils auront besoin de moi,  pour des orientations et des consultations », rassure l’honorable Cheick Touré, tout en précisant qu’il n’est pas intéressé d’une  quelconque  liste pour la nomination mais plutôt, il appartient à un parti politique de l’opposition. « Donc, il y a plus de 20 ans que je sers ce parti-là. Donc, rien ne va me déboucher dans ce parti pour aller ailleurs », indique Cheick Touré à notre reporter.
Concernant la relation de l’homme avec la Direction Générale Mamaissata Aribot, avec laquelle la tension était très tendue,  surtout avec la signature du contrat de la société albayrak, selon Cheick Touré, la réconciliation était automatique. « A partir du moment où, aucun travailleur  n’a été licencié, la revendication syndicale est atteinte. A ma qualité d’un organe de la masse ouvrière, qui est le secrétaire général de la délégation syndical du port autonome de Conakry », a-t-il précisé.
A la question des personnes, qui disent qu’avec l’arrivée d’Albayrak,  le  Port Autonome de Conakry n’est plus autonome, l’ancien député uninominal de l’UFR de Kaloum répond : « Ils ont raison, parce que, le Port n’est plus autonome. La direction n’a plus de prérogative, le port ne se contente que les 8%. Dans le contrat albayrak-alport, il ne représente que, l’ensemble de la masse salariale des travailleurs. La Directrice Générale est là-bas par le nom, elle surveille, contrôle des activités des concessionnaires mais, elle n’a pas la gestion ».

Alsény Fadiga

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here