Home A la une Tribune : A quoi sert l’ethnicisme en Guinée (Par Eugène Capi Balamou...

Tribune : A quoi sert l’ethnicisme en Guinée (Par Eugène Capi Balamou )

187
0
SHARE

Dans une citation relatée, le penseur français, Egard Morin affirmait ceci : << Les hommes doivent se reconnaitre dans leur humanité commune, en même temps reconnaître leur diversité tant individuelle que culturelle >> …

A cela, Nènè Moussa Maléyah Camara, notre compatriote, a dans un essai édifié l’ensemble du peuple de Guinée sur l’importance sociale du vivre ensemble.

Lorsqu’il affirme je cite, » la Guinée est une famille » . Cette affirmation n’est-elle pas suffisante pour bannir ces tendances politiques, qui de jour en jour jalonnent le pays ?

A qui profite l’ethnocentrisme, le tribalisme, le régionalisme, le communautarisme ?

L’administration Guinéenne regorge en son sein, toutes les ethnies dont la nation Guinéenne connait. D’où l’appellation, le fonctionnaire de l’administration centrale a un caractère apolitique .

Si, ce ne sont pas que nos hommes politiques qui de par leur intérêt personnel et égoïste passent par tous les chemins, afin de diviser le peuple pour régner dans une illusion rocambolesque de division sans cesse.

Pendant les campagnes électorales …

Ils ont toutes les stratégies pour mettre le feu dans la cité, une manière de mettre rupture entre les paisibles citoyens qui, de génération en génération vivaient ensemble, le tout coordonné par un havre de paix. Cette politique de diviser pour régner, impact négativement sur la vie des citoyens, car chacun aura la base de son ethnie afin d’affronter l’autre camp.

Les situations jadis, les endroits de haute tensions : N’zérékoré, Kankan, Galakpaye, Labé sont des illustrations parfaites. Le peuple souverain de cette nation, doit comprendre l’illusion drastique de son hommes infernaux, pour qu’enfin, chacun puisse choisir un candidat par conviction, et non par ethnie, voir la région.

Car, le développement de toutes nations se base sur une confiance des hommes capables pour changer la donner, et engranger le processus de développement local profitable aux fils et filles du territoire .

La paix, c’est le gage de tout développement, c’est dans cette optique que l’ancien président ivoirien Félix Houphouët-Boigny disait ceci. << La paix n’est pas un vain mot, mais un comportement >>.

Tuer, torturer, molester, sont la routine au bercail. La Guerre ne profite à personne.

Il est impérieux, voire nécessaire à ce que des stratégies soient mises en place afin que le vaillant peuple de Guinée s’unisse, et que la paix, la consolidation et l’unité nationale trouvent une place désirable chez nous ….

Laissons la politique aux politiciens, vaquons à nos préoccupations routinières …

A bon attendeur salut…

Eugène Capi Balamou, journaliste Analyste Juridique

Tel : 622 298 802

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here