Home A la une RPG-ARC-EN-CIEL : Pourquoi la divergence des mouvements de soutiens pour un même...

RPG-ARC-EN-CIEL : Pourquoi la divergence des mouvements de soutiens pour un même objectif ?

264
0
SHARE

Au sein du RPG-ARC-EN-CIEL, il se passe un mal qui échappe tout le monde. C’est la division des uns et des autres autour de l’accompagnement du Président de la République, le Prof Alpha Condé pour son élection dès le premier tour de la présidentielle du dimanche 18 octobre 2020.

Aujourd’hui, il faut le reconnaître que la jeunesse du parti au pouvoir est divisée et chacun se range derrière son parrain pour plutôt amasser des sous. Au RPG-ARC-ARC-EN-CIEL de nos jours, l’accompagnement du chef de l’Etat est synonyme à l’argent, un fonds de commerce. Ce soif de gain facile qui n’épargne aucune couche sociale du parti devient aujourd’hui l’élément destructeur des liens d’amitié et de militantisme.
Cependant, comment comprendre pour des mêmes objectifs que d’autres mouvements de soutiens s’abstiennent de participer aux événements des mouvements similaires ?
Rafraîchissons-nous les mémoires, au lendemain de la création du mouvement « Les Jaunes », il y a eu un tollé qui avait envahi la toile suivi des posts insolants traitant ainsi l’initiateur dudit mouvement de traitre.
Cette colère a poussé la création de plusieurs mouvements de soutien qui ne se parlent pas, à plus forte raison coordonner leurs actions pour aider le chef de l’Etat comme ils se disent dans leurs différents discours.
Sinon, comment comprendre, si l’on veut vraiment aider le Président de la République que des membres de JAC 518 boudent le matin l’événement organisé par Mecicode au palais du peuple et aller se retrouver entre eux au stade de Taouyah ? Des mêmes faits se passent quotidiennement entre les mouvements dits de soutien du Chef de l’Etat.
Et récemment, la COJAC a créé, à son tour des mécontents qui se sont aussi vu s exclus par leurs amis de combat avant la nomination de ceux-ci comme attachés de cabinet dans les Ministères. Certains attachés de cabinet se sont abstenus d’appartenir à la structure.
Les mêmes causes ont produit les mêmes effets, suscitant ainsi la colère d’un groupe de jeunes communicants, qui se sont organisés eux-aussi pour sortir devant la presse récemment sous la bannière de ce qu’ils appellent « Coin Sombre ». Et les mouvements, d’une manière anarchique, se crée au quotidien pour dit-on les mêmes objectifs.
Disons-nous la vérité, c’est à la CODECC de coordonner toutes les actions de ces mouvements dits de soutiens au Prof Alpha Condé.

La Rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here