Home A la une Scandale financier : Le siège de l’ARPT surfacturé à hauteur de 400...

Scandale financier : Le siège de l’ARPT surfacturé à hauteur de 400 milliards GNF ?

269
0
SHARE

Près de 400 milliards de nos francs. C’est la somme qui serait utilisée pour bâtir l’immeuble qui sert actuellement de siège de l’Agence de Régulation et des Postes et Télécommunications. Et pourtant, le Chef de l’Etat, avait instruit clairement, lors d’une réunion en 2012, que le montant pour son édification ne devrait pas excéder 16 millions de dollars US. Il devrait non seulement abriter le siège de l’ARPT, mais aussi le département du ministère des Postes Télécommunications et de l’Economie Numérique. Mais hélas ! Ce souhait du Président de la République restera lettre morte. La construction de cet immeuble de 11étages n’échappera pas à la surfacturation…Pis, le ministre des Télécommunications continue toujours à squatter dans le vieux bâtiment colonial de la Poste, dans le bidonville d’Almamya, à Kaloum.

En 2012, le siège de l’ARPT était en chantier à Koloma, dans la commune de Ratoma. Le Chef de l’Etat, voulant s’enquérir des réalités de cet édifice, reçoit les ministres des Postes et des Télécommunications et des Technologies de l’Information, de la communication, tous deux accompagnés de leurs secrétaires généraux, chefs de cabinet, conseillers, directeurs nationaux et directeurs généraux respectifs. Evidemment un des points importants à l’ordre du jour était le siège de l’ARPT en chantier à Koloma, dans la commune de Ratoma.


A ce sujet, le Président de la République sera catégorique. Ce jour-là, il instruit clairement que le chantier en cours devrait continuer mais à condition que le montant total de l’investissement n’excède 16 millions de dollars US et ce bâtiment devrait abriter le ministère des Postes, des Télécommunications et des Technologies de l’Information.
Malgré cette consigne du Premier Magistrat du Pays, le montant aurait dépassé la barre proposée pour atteindre 40 millions de dollars US et jusqu’ici, le ministère a toujours son siège à Almamya dans la commune de Kaloum. L’ordre du Président Alpha Condé s’est transformé en un vœu pieux face au l’entêtement du DG de l’ARPT, devenu par la suite ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Economie Numérique. Cet homme considéré comme le meilleur ingénieur des télécoms que la Guinée ait connu a donc volontairement désobéit et défié tout le monde.

Les Guinéens s’auront-ils un jour le montant réel englouti dans le bâtiment de l’ARPT ? Le ministère des Postes, des Télécommunications et de l’Economie Numérique déménagera-t-il un jour dans ce bâtiment de 10 étages qui n’abrite qu’à peine 100 personnes ?

Louis Espérant Célestin

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here