Home A la une Sauvons le Mali ! (Par Karamo Kaba)

Sauvons le Mali ! (Par Karamo Kaba)

441
0
SHARE

Sauvons le peuple malien contre l’ignorance démocratique. La situation oblige tout démocrate conscient de sortir la tête pour dénoncer et condamner avec la plus grande énergie ce coup d’état militaire au Mali.

Nous aimons le dire que l’habitude est une seconde nature. Les coups d’états sont devenus une mauvaise habitude des hommes gradés du Mali.

Ils empêchent systématiquement l’évolution spectaculaire de la démocratie au Mali. Le putsch est devenue une culture sordide dans la vie de l’armée malienne ce qui ne favorise toujours pas la consolidation de la démocratie.

Le peuple malien est avant tout le seul maître de son destin et il serait responsable de son sort. Donc il doit forcément l’assumer dans toute sa plénitude de l’être. Certes, je ne me mettrai pas à leur place pour leur dire de ce qu’ils doivent faire pour bien comprendre la véritable notion de la démocratie. Mais la solidarité africaine m’oblige de m’exprimer sur la question.

Le monde évolue, les tendances changent et les esprits se développent dans le temps et dans l’espace. Les coups d’états sont révolus et les aspirations démocratiques planent sur tous les espaces vitaux des peuples progressistes en Afrique. Certes, c’est mon devoir de dire aujourd’hui à mes frères panafricains de se mobiliser et de se lever pour sauver le peuple malien.

Les putschs en répétition ne sont pas les principes réels de la vraie démocratie et ni la solution idoine pour un développement durable. Faut-il chasser tous les jours par l’armée les Présidents démocratiquement élus comme les brebis perdus en pleine brousse …

Se lever en plein matin pour demander le départ sans condition et ni dignité d’un chef d’état démocratiquement élu prouve au su et au vu de tous les amoureux de la démocratie que le peuple malien n’est pas encore prêt moralement à accueillir à bras ouvert la démocratie.

Consciencieusement parlant, pour chasser un Président au pouvoir, il faut sincèrement préparer la relève pour ne pas continuer à jeter le pays au chaos. Ce n’est pas du tout un jeu aléatoire.

Très malheureusement, ce n’est pas ce qui se passe au Mali. C’est anti-démocratique ce que les maliens font actuellement. On déloge un Chef et on ne sait point à qui il faut faire confiance pour conduire le destin du pays.

La turbulence inondera les esprits avertis et l’échec préparera son terrain. Si vous voulez la démocratie, vous devez bien respecter ses principes clefs car les coups d’états favorisent sa régression. Ça n’arrange ni Paul et ni Pierre.

Vous oubliez que les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets. Vous ignorez bien que le Mali à un sérieux problème de système trimbalé par la coopération Franco-Malienne. Vous avez chassé le Président ATT et IBK est venu au pouvoir par un vote transparent et démocratique mais vous avez rompu avec lui aujourd’hui.

Vous plongez à nouveau votre pays dans une nouvelle crise aussi grave que la première car l’armée fera du budget national de ce qu’elle en sollicite. Et les terroristes du nord se serviront de cette crise pour lancer leur offensive de déstabilisation.

Chaque pays civilisé et responsable traverse bien des moments de crises, savoir gérer ces dépravations sans faillir aux principes démocratiques est la chose la plus importante. On ne peut pas aimer une chose et son contraire à la fois. Même les pays modèles de la démocratie subissent eux aussi des dures moments. La France avec ses gilets jaunes, l’Amerique avec ses crises racistes, l’Allemagne avec ses crises migratoires etc… Malgré les tensions, ils n’ont jamais sollicité le putsch.

L’armée malienne à toujours été incapable de défendre la souveraineté du Mali contre l’invasion des djihadistes du nord. Il faut tendre la main aux maîtres colons mais elle est toujours prête à appuyer le danger de l’immoralité de certains individus mal éclairés et qui ne connaissent aucune notion de la démocratie réelle.

Le peuple malien doit faire une prise de conscience rocambolesque pour remédier à ce problème. On prend soin des erreurs du passé pour éviter de les reproduire dans le futur. La chasse aux Présidents n’est pas la solution idéale pour pour faire développer un pays.

Je rends vibrant hommage à cette assertion de Barack Obama quand il s’adressait aux africains << l’Afrique n’a pas besoin des hommes forts mais plutôt des institutions fortes >> fin de citation. Le peuple malien doit exiger le respect des institutions pour faciliter les transitions politiques dans la règle de l’art.

Il est grand temps de sauver le Mali car ses soldats marchent sur l’épicentre de l’ignorance. Peut être ils vivent sur une autre planète différente de la terre.

Nous devons sauver le Peuple malien.

Dr Karamo Kaba

Pharmacien Écrivain

Panafricain engagé

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here