Home A la une JAC 518 : les deniers publics à l’épreuve d’un club de jeunes...

JAC 518 : les deniers publics à l’épreuve d’un club de jeunes ambitieux et intouchables

272
0
SHARE

Dans les départements ministériels et les entreprises où ils pilotent les régies financières, ces jeunes directeurs administrateurs et financiers (DAF) suscitent la crainte chez le personnel. Personne quasiment n’ose les contredire, y compris les Directeurs généraux, les Directeurs des ressources humaines, les Secrétaires généraux voire les ministres.

Ils mènent une vie ostentoire, affichent l’opulence en narguant tout le monde. Voilà le portrait-robot des JAC518. Un sigle qui signifie « Jeune Acquis pour le Changement. »

Les bras financiers du parti au pouvoir dont l’enrôlement en 2012 par Alpha Condé dans le cadre de son plan de rajeunissement de l’administration publique, avait pour but de moraliser l’administration publique.

Trafic d’influence, leur jeu favori !

Ces 518 jeunes qui ont été injectés dans toutes les sphères financières, y compris dans nos représentations diplomatiques, étaient censés rompre avec les vieilles pratiques de corruption et d’impéritie.

Mais hélas ! Tout ça n’aura servi à rien. Car nos JAC518, n’auraient rien à envier à leurs ainés en termes de probité morale. Ils y vont d’ailleurs plus fort, trahis qu’ils sont par leur train de vie digne des nababs de l’Orient.

Preuve que ces jeunes DAF se croient en terrain conquis, le ministre du Budget Ismaël Dioubaté serait en train de subir en ce moment le courroux de certains militants conditionnés du parti au pouvoir. Avec des tombereaux d’injures à son encontre.

Son seul crime, avoir osé suspendre de ses fonctions, un certain Alpha Mamoudou Condé, qui faisait office de DAF au ministère de la Jeunesse.

Instrumentalisation du RPG au détriment des valeurs régaliennes de l’administration

Pire, ce sont les responsables locaux du RPG Arc-en-ciel qui exigeraient le rétablissement de ce personnage fantasque dans ses fonctions. On se souvient de son départ des Affaires étrangères où il voulait en venir aux mains avec son ministre.

Ses défenseurs arguent que leur « argentier », Alpha Mamoudou Condé ‘’n’a commis aucune erreur ou faute administrative motivant une telle sanction’’.

Dans un communiqué adressé au Bureau politique national du parti au pouvoir, ils demandent purement et simplement son rétablissement immédiat.

Une immixtion dans le fonctionnement de l’Etat qui ne surprend guère au pays d’Alpha Condé.

Les JAC518 sont appréciés pour le fait qu’ils joueraient un rôle de premier plan dans la dynamique politique du RPG Arc-en-ciel.

En prenant part régulièrement aux meetings hebdomadaires du parti. Leur influence se fait grandissante dans les différents réseaux de gouvernance d’Alpha Condé, pour leur implication dans la survie du parti. Même s’ils font profil bas, lors des meetings.

Genèse et mission des JAC518

Le pouvoir de l’argent n’a jamais menti, surtout avec ces ‘’nouveaux riches’’. Pour comprendre l’origine et l’étendue de cette richesse inopinée et l’attitude équivoque des JAC518, nous avons approché la structure à travers un de ses anciens présidents Youssouf Sampil, qui nous a orientés vers l’actuel Président Mohamed Lamine Traoré.

Après quelques échanges avec le président, rendez-vous téléphonique est pris avec le responsable communication Alahoudine Barry. Le seul autorisé à s’exprimer au nom de leur structure, effet Covid-19 oblige, afin d’éviter sans doute les contacts physiques.

C’est un interlocuteur plein d’assurance, à en croire l’intonation de sa voix au téléphone lors de notre conversation qui s’est livré à nous.

Sur la genèse de l’association, le responsable communication nous explique que les JAC518 sont des jeunes fonctionnaires qui ont été recrutés sur la base d’un concours en 2012 et injectés principalement dans les directions financières du ministère du Budget et des finances.

Et que l’association a pour mission principale ‘’d’accompagner le président Alpha Condé dans son programme de changement pour la Guinée.’’

Une mission totalement dévoyée

Un changement qui, visiblement leur serait favorable, selon une source anonyme, travaillant à la Présidence de la République.

« Ces jeunes sont aujourd’hui parmi les plus riches du pays. Cela au vu et au su de tout le monde, y compris le président Alpha Condé. Je peux vous certifier que le président a reçu un certain nombre de rapports d’acquisitions sur beaucoup de ces jeunes 518. Cela porte sur des appartements à Dakar et surtout au Canada et en France. Malheureusement, ce sont des jeunes très proches d’Alpha Condé », déplore notre source.

Qui enchaîne dans la même veine, « faites un tour à leurs domiciles, vous serez catastrophés par le degré d’enrichissement de certains. Pour un jeune qui vivait en 2012 dans une chambre et salon, qu’il se retrouve à la tête d’un empire immobilier aujourd’hui, comme par magie. Cela doit donner à réfléchir dans ce pays qu’on qualifie de pauvre », conclut notre interlocuteur.

A ces allégations, le responsable de communication réplique : « ceux qui nous accusent d’enrichissements illicites doivent apporter des preuves. Car la charge de la preuve incombe à l’accusateur. Certains aussi doivent savoir que quand tu occupes certaines positions au sein de l’administration, tu as forcément des bénéfices. Prenant l’exemple sur moi en tant que responsable des enquêtes douanières à l’aéroport, je bénéficie de 30 % des pénalités observées au niveau de la douane à l’aéroport. Imaginer que j’intercepte une fausse déclaration sur un montant de 700 000 000 gnf… Si je dois percevoir mes 30 %, forcément j’aurais de l’argent. C’est la loi votée par les députés guinéens », soutient-il.

S’impliquer dans les activités du RPG pour s’assurer une ‘’immunité’’ en cas de délits L’autre fait porté à la surcharge des JAC518, est la manipulation de l’appareil qu’est le RPG, à leur profit, pour se prémunir contre d’éventuelles poursuites, en cas de délits financiers.

Leur omniprésence au siège du RPG Arc-en-ciel est d’ailleurs l’un des critères fondamentaux de leur maintien à leurs postes et sert de blanc-seing pour accaparer les biens de l’Etat.

Sans nier leur engagement politique et leur présence au QG du parti au pouvoir, le douanier A. Barry réplique : « effectivement, nous sommes des habitués du QG du RPG Arc-en-ciel. Car, nous nous sommes engagés de soutenir le professeur Alpha Condé. Les 518 n’ont pas été recrutés sous la base du militantisme comme certains ont tendance à comprendre. Comme le président Alpha Condé a éprouvé beaucoup de difficultés pour nous engager dans la fonction publique, nous nous sommes dit qu’il fallait lui retourner l’ascenseur, en s’engageant derrière lui et en appuyant son parti. Cela se traduit de façon individuelle ou collective. Nous appuyons sur tous les plans le parti d’Alpha Condé et son gouvernement. A titre d’exemple, dans le cadre de la sensibilisation des citoyens pour leur enrôlement. Nous avons collecté de l’argent pour recruter 1500 jeunes. Les JAC518 se sont fortement impliqués à Conakry et à l’intérieur du pays, afin d’identifier les bureaux de vote et orienter les militants les jours du vote. Nous avons également coordonné la centralisation des procès-verbaux pour le compte du parti RPG Arc-en-ciel. Nous proposons également des stratégies au bureau politique national du Parti. Vous devez savoir que tout citoyen jouit de ses droits civiques et politiques. Nous sommes aussi fonctionnaire mais je défie quiconque qui peut démontrer l’incompatibilité de nos actions avec le statut de la fonction publique. Ce que la loi nous interdit, c’est la partialité dans l’exercice de nos fonctions, ne pas avoir de traitement de faveur à cause d’une appartenance politique »

Face à la grande controverse et contre-vérités, nous avons bouclé une longue enquête sur l’enrichissement de ses « privilégiés » du règne d’Alpha Condé.

Enquête publiée dans les jours à venir chez Guineenews, des sites partenaires en France et sur France24. Sur la base de documents, photographies et témoignages, nous nous sommes exercés à rendre public ce que certains appellent déjà dans l’enquête : « ces intouchables argentiers d’Alpha Condé au service de son régime ».

Nous y reviendrons.

Source : guineenews.org

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here