Home A la une Double scrutin du 22 mars à Koundara : Les contres-vérités du responsable...

Double scrutin du 22 mars à Koundara : Les contres-vérités du responsable du parti NFD…

606
0
SHARE

Frustré, pour avoir entrevu au fil du dépouillement le flop électoral qui s’annonce pour son parti dans la ville de Koundara, le responsable local de NFD (Nouvelles Forces Démocratiques) n’a pas pu s’empêcher de prendre des libertés avec la vérité.

Contrairement aux allégations de Mamadi Cissoko, secrétaire fédéral du parti Nouvelles forces démocratiques de Guinée (NFD), les électeurs de Koundara ont voté dans un climat apaisé, à quelques exceptions près.

Le vote, en effet, a demarré à 7 heures dans la plupart des bureaux de vote et l’affluence était au rendez-vous.

Un constat que confirme le responsable de la CEPI, qui devant des médias a assuré que « les élections se sont bien déroulées dans la ville, sauf au quartier Hamdallaye , où un incident a été signalé.
C’est le cas également dans le district de Mamadioula où des inconnus ont fait irruption dans un centre de vote avec l’intention de détruire les kits électoraux ».

Conclusion : hormis de rares incidents, on peut affirmer que les élections se sont déroulées dans la circonscription de Koundara le plus normalement du monde. De l’ouverture des bureaux de vote à 7h jusqu’à leur fermeture et la centralisation des résultats, en passant par le dépouillement des bulletins qui ont commencé à la clôture du vote à 18h pour s’achever un peu plus tard dans la nuit.

Souleymane Diallo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here