Home A la une La Fondation Makongo touche la vie de Centaines D’orphelins à Conakry

La Fondation Makongo touche la vie de Centaines D’orphelins à Conakry

275
0
SHARE

La Makongo Family Charity, MAFAC plus connu sur le nom la Fondation Makongo qui est  la branche humanitaire de l’entreprise minière BFG Consulting and Services a touché des centaines de vies d’orphelins dans certains quartiers de la périphérie de Conakry, la capitale guinéenne.

Le président de la Mafac, le Dr David Makongo, soucieux de la responsabilité sociale de BFG Consulting and Services a dépêché une équipe de bénévoles de l’Organisation pour partager et communier avec les moins privilégiés. Une évaluation des besoins avait été effectuée.

Trois orphelinats ont été visités et dans chacun d’eux des vivres d’une valeur de près de 1 000 dollars américains ont été distribués. Ils comprenaient des sacs de riz, des cartons de tomates, des cartons de savon, des cartons de sucre, des cubes de maggi, du sel et de l’huile végétale, et surtout presque un ballot des vêtements pour les orphelins.

 

Dans un centre accueillant plus de 18 orphelins nommés, Humanisme Sans Frontières, situé dans la zone agitée de Bambeto dans le district de Ratoma, le directeur en charge de la logistique de Mafac Guinée, a présenté les vœux du Nouvel An de la part du président de Mafac qui est en même temps Chairman de BFG Consulting and Services.

Mamadou Lando Diallo a déclaré que le fondateur et président de Mafac, le Dr David Makongo, qui utilise ses fond propres, s’est engagé à investir autant que possible dans la vie des enfants défavorisés en Guinée et partout dans la sous-région. Il a ensuite remis les cadeaux aux orphelins.

S’exprimant au nom du directeur de l’orphelinat, Mme Elisabeth Mansare a exprimé sa gratitude au Dr David Makongo, pour le geste aimable qui contribuerait grandement à améliorer la vie des orphelins. Elle a révélé que 18 des orphelins fréquentaient l’école primaire et qu’ils avaient du mal à payer leurs frais de scolarité. Deux des orphelins seraient des diplômés universitaires.

« Nous sommes vraiment heureux et prions que Dieu le rembourse au centuple. Nous espérons que Mafac mènera des actions encore plus importantes », a-t-elle déclaré. Les orphelins ont également exprimé leur joie avec les chansons et la danse. Le directeur de l’orphelinat, M. Joseph TinkianoFaya qui n’était pas assis lors de la visite de Mafac, a par la suite appelé le bureau de Mafac et a exprimé un sentiment de soulagement pour les dons.

La prochaine escale a eu lieu à l’orphelinat Aides aux enfants Déshérites, toujours dans la zone de Bambéto, où 48 enfants dépravés ont reçu des dons similaires de riz, tomates, huile végétale, savon, entre autres.

Le coordinateur de l’orphelinat, M. Ibrahima Diallo Saikou, a apprécié les largesses, les préoccupations et les cadeaux de Mafac, qui, selon lui, sont arrivés à temps.

«Nous sommes heureux, vraiment heureux surtout que ce cadeau est venu en temps de crise. Comme vous pouvez le voir, cette zone de Bambeto est une zone de turbulence où il y a généralement des protestations presque tous les jours. Nous sommes très heureux car ce don est venu à un moment où nous n’avions qu’un seul sac de riz dans le magasin avec 48 orphelins à nourrir. Nous prions Dieu d’accorder au Dr Makongo une bonne santé et que Mafac prospère, » a-t-il déclaré.

 

Il a également déclaré que 18 des orphelins fréquentaient l’école, tandis que les autres apprenaient des métiers tels que la fabrication de chaussures, la menuiserie et le mobilier, le maniement et que beaucoup se tourneraient vers Mafac pour créer leur propre entreprise.

 

À l’orphelinat Regina Maris dans le quartier Kipé, derrière l’hôpital chino-guinéen, l’hôte de l’orphelinat et d’une école primaire, Mafac a appris qu’il y avait 55 orphelins dans le dortoir tandis que les autres élèves fréquentent l’école et partent chez eux à la fermeture. La directrice de Regina Maris, Mme Henriette Bouillé a souhaité la bienvenue à la délégation Mafac.

Après avoir reçu les dons d’huile, de sucre, de riz, de savon de M. Mamadou Lando Diallo, Mme Bouille a déclaré qu’elle restait une ambassadrice de bonne volonté de la Mafac car elle a vu son travail. Les orphelins ont également scandé des louanges à Mafac et se sont engagés à être de bons enfants à l’avenir.

Le don qui a eu lieu le vendredi 10 janvier 2020 était une continuation des efforts de la Mafac pour améliorer la vie des personnes vulnérables à travers le monde.

Rappelonsqu’avant ce don dans la banlieue de Conakry, la Fondation Makongo a d’abord fait un don de deux bœufsaux associations de femme àSidikila, dans la préfecture de Mandjanda, pour encourager les femmes à s’investir dansl’agriculture.Un exemple que d’autres entreprises évoluant dans le secteur minier en Guinée doivent émulée.

Alsény Camara

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here