Home A la une Dialogue avec le pouvoir : Cellou Dalein justifie le retour de l’UFDG

Dialogue avec le pouvoir : Cellou Dalein justifie le retour de l’UFDG

203
0
SHARE

Devant les militants et sympathisants du parti (UFDG), El hadj Cellou Dalein Diallo, président du parti à justifier le retour de l’UFDG au sein du comité de suivi, en condition que la question d’une nouvelle constitution ne fera pas l’objet d’un débat autour de la table des négociations. Le Samedi 07 Décembre 2019, c’est au cours d’une Assemblée hebdomadaire.

A l’entame l’ancien premier Ministre indique que ‘’Je sais que beaucoup de personnes se demandent pourquoi l’UFDG prend part au dialogue au sein du comité de suivi. Parce que tous les dialogues auxquels on a participé n’ont pas donné de résultats et les décisions qui y ont été prises n’ont pas été appliquées’’, indique Cellou Dalein Diallo

Plus loin le chef de file de l’opposition ajoute ceci : « Selon moi Alpha Condé a appelé au dialogue pour définir le calendrier et les modalités d’installation des chefs de quartier et de mise en place des conseils régionaux. Par l’intermédiaire des partenaires techniques et financiers, le gouvernement dit qu’on va installer les chefs de quartier et les conseils régionaux. Il nous a demandé de venir pour voir ensemble comment finaliser le processus des élections locales » ajoute-t-il.

Et de préciser que son parti a accepté de retourner autour de la table des négociations pour ne pas qu’ils « disent demain que c’est nous qui avons refusé d’installer les chefs de quartier. Puisqu’on a mené un combat depuis des années pour désigner les chefs de quartier et de district là où on a gagné, on s’est dit d’aller au dialogue ».a t-il précisé

Pour finir ‘’Je vous rassure qu’on ne parle pas là-bas de constitution. C’est qui est inscrit à l’ordre du dialogue, c’est comment installer les chefs de quartier et les conseils régionaux conformément au code électoral et au code des collectivités et comment se prépare les élections législatives, tient à préciser le chef de file de l’opposition.

Nous allons tester leur bonne foi. On se connait. Quel que soit le résultat, on viendra vous dire ce qui s’est passé, on ne trahira jamais notre lutte. On sait à qui on a à faire. Mais nous nous sommes battus pour quelque chose. S’ils disent qu’on va nous rendre nos droits, nous sommes allés au dialogue pour ça », a conclut le président du parti de l’UFDG.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here