Home A la une Alpha Ibrahima KEIRA ( Réformes Baaba), Ministre de la Sécurité Sécurité et...

Alpha Ibrahima KEIRA ( Réformes Baaba), Ministre de la Sécurité Sécurité et de la Protection civile : « Les populations de Conakry respirent bien et dorment tranquillement,depuis que je suis à ce poste »

120
0
SHARE

<<Le rôle du ministère de la sécurité, est d’assurer le maximum de
sécurité aux personnes et à leurs biens, sur l’ensemble du territoire,guinéen. Faire une application stricte de la loi. En fait, nous sommes un organe d’application de loi. A ce titre, nous accomplissons cettemission où nous devons l’appliquer sans état d’âme et sanscomplaisance, tout en garantissant les libertés et les droits descitoyens. Veiller au respect et au maintien de l’ordre public surl’ensemble du territoire national et, c’est pour cette raison que,depuis que je suis à ce poste, je crois que les populations de Conakryrespirent bien et dorment tranquillement. C’est une mission que nous appliquerons jusqu’à la dernière minute sans recule.

Quand je suis arrivé, j’ai hérité d’un ministère qui était dans
le programme de réforme que celui de défense et de la sécurité, initiépar le président de la république Pr Alpha CONDE. Ce programme a été appuyé par l’Union Européenne et d’autres institutions de coopération, ainsi que des pays amis. Un programme de réforme et de restructuration de services de sécurité avec beaucoup de progrès. Moi, mon rôle a été de continué cette œuvre et de faire en sorte que, nous ayons aujourd’hui les
résultats attendus de cette vision du Président Alpha Condé.

Nous avons fait la restructuration des services de police de proximité et tout de suite, je viens de recevoir un appui institutionnel aux commissariats de Dubréka, de
Conakry et de Coyah, dans le cadre de la police de proximité.
Aujourd’hui, vous le constatez que les policiers sont tous en
uniformes et il y a une certaine discipline. Il y a eu également une mise en œuvre acétique de statut général de police et de la protection civile parce qu’à partir de maintenant, la police n’est plus de la fonction publique. C’est un corps spécial qui a un statut spécial et qui fonctionne en fonction de certaines règles unanimement admises en fonctions de différentes
missions dévolues au secteur de la police. Nous avons aussi œuvré
au renforcement des capacités d’intervention de BRI. C’est une unité d’élite chez la police qui est chargée de la recherche et de
l’investigation, qui a aujourd’hui de très bons résultats à ce qui
concerne de les brigades de recherche des criminels même en dehors nos frontières. L’arrestation de beaucoup de malfrats qui viennent de voler des véhicules ici pour aller en Siéra Leone, en Côte d’Ivoire.
Grâce à cette brigade, on est parvenu à mettre hors d’état de nuire
beaucoup de bandits qui sévissaient dans la sous-région et ils sont de nos jours dans les différentes prisons du pays, après avoir été jugés et condamnés par les juridictions de la place. Nous avons égalementprocédé à une restructuration profonde et à l’élargissement desbrigades Anti criminalité dans certaines zones (routes). Il est évident qu’il reste encore à faire par ce qu’on constate quelques coupeurs de routes dans certaines localités du pays. Là également, des propositions d’élargissement de créations de ces brigades d’intervention ont été faites et nous attendons d’avoir les ressources additionnelles pour que nous puissions les rendre opérationnelles >>

Actualité sur la Guinée.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here