Home A la une Fria : les femmes exigent toujours le départ de la préfète, Gnalen...

Fria : les femmes exigent toujours le départ de la préfète, Gnalen Condé

121
0
SHARE

Depuis maintenant soixante douze heures, les femmes de Fria manifestent contre la gestion de la préfète Gnalen Condé, gestion qu’elles jugent opaque, mauvaise et malsaine.

Elles ressortent dans leur colère populaire la mauvaise des fonds alloués à la préfecture par l’anafic et la muffa au bénéfice des populations de Sombory notamment les femmes.

Dans la même manifestation, pancartes en main, les femmes avaient déjà investi l’enceinte de la préfecture avec toutes les énergies pour demander le départ de Dame Gnalen Condé. Par force, les forces de l’ordre ont opté la force pour les disperser.

Malgré ces intimidations à leur égard, les femmes gardent encore leur position initiale. Parmi elles, d’autres se sont adressées au président de la République en ces termes: « entre nous et Gnalen Condé, Alpha Condé n’a qu’à faire un choix ».

S’agissant d’autres raisons, les femmes de Fria reprochent à la préfète, le détournement de fonds  des femmes balayeuses , détournement d’un frigo de conservation de poissons, maltraitance des travailleurs de l’usine, le favoritisme de la préfète dans le recrutement dans l’armée….

Selon nos investigations, les rumeurs faisant état de manipulations des femmes de Fria contre la préfète par le Directeur National des Impôts sont faux.

Cependant, depuis le début de la crise, Aboubacar Makhissa Camara est à pieds d’œuvre pour que la paix revienne dans la ville de Fria.

Nous y reviendrons.

Alseny Fadiga

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here