Home A la une Assemblée Nationale : les gardes du président Claude Kory Kondiano ont violenté...

Assemblée Nationale : les gardes du président Claude Kory Kondiano ont violenté un Journaliste…

315
1
SHARE

L’année 2019 commence très mal pour la presse guinéenne. En tout cas, c’est de cela qu’il s’agit. Après avoir fait  plusieurs menaces à l’encontre des journalistes pendant l’année 2018,  par le pouvoir d’Alpha Condé maintenant, c’est le tour des gardes rapprochés du Président de l’Assemblée Nationale Claude Kory Koundiano, de menacer un reporter  du Group de presse ‘’Sans Tabou’’ Ibrahima Sory Camara.

Qu’est-ce qui s’est réellement passé ?

De passage devant le Palais du Peuple, ce dernier a été arrêté mani-militari par les gardes rapproches du Président de l’Assemblée Nationale, Claude Kory Koundiano, qui ont séquestré et injurié  le journaliste. Cette scène de violence  s’est déroulée ce mercredi  02 janvier 2019 à Conakry.

La victime Ibrahima Sory Camara, reporter du Groupe de presse Sanstabou explique sa mésaventure. « J’étais de passage dans l’enceinte du  Palais  du Peuple,  qui abrite le bureau du Président de l’Assemblée Nationale. Un passage  qui  a été  coïncidé à l’arrivée du président dans son bureau.  Mais, je ne savais pas s’il venait. C’est ainsi  un de ses gardes s’est déplacé vers en me demandant de se retourner,  que  le président  arrivé. Surpris, j’ai  demandé au militaire quel président ?  Directement,  il s’est fâché et a commencé  à m’injurier d’imbécile (imbécile, pourquoi tu me demandes, il y a combien de président au palais ?). Du coup, un responsable sort aussi dans le bureau et en donnant des instructions aux agents  de me mettre de dans. Ils m’ont trimbalé avant de me jeter dans un  bureau. Devant un certain  Soumah,  j’ai continué de recevoir des injures. Il a fallu que le nommé Soumah intervient pour me libérer. Sinon, il a dit aux agents de me mettre dans la prison.’’ Vous êtes des démagogues dans ce pays, mal élevé, bâtard, mal né», a révélé le confrère Ibrahima Sory Camara, après avoir été violenté par la garde rapproché de Claude Kory Koundiano, Président de l’Assemblée Nationale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here