Home A la une Rentrée scolaire 2018–2019 : les directeurs d’écoles et les principaux de collèges...

Rentrée scolaire 2018–2019 : les directeurs d’écoles et les principaux de collèges en formation

63
0
SHARE

Rentrée scolaire 2018–2019 : les directeurs d’écoles et les principaux de collèges en formation

Le Ministre de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation, Mory Sangaré en train de prononcer son discours de clôture ©H.C

La qualification de l’enseignement pré-universitaire, base indéniable de toute formation constitue l’une des préoccupations majeures des autorités du Ministère de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation ainsi que des partenaires techniques et financiers. L’éducation de qualité constitue la pierre angulaire de tout développement, et la qualité de cette éducation dépend, notamment de la qualité de la formation des enseignants et celle de l’encadrement administratif et pédagogique apporté au niveau des écoles.

Pour lui conférer cette qualité, le Ministère de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation et l’UNICEF ont misé sur la formation des premiers maillons de la chaîne éducative que sont : les directeurs d’écoles et principaux des collèges. Pendant 14 jours, ils ont beneficié d’une formation composée de plusieurs modules, notamment le leadership administratif et pédagogique, les statistiques scolaires, la gestion du temps, la gestion des classes multigrades, l’éducation inclusive, les compétences de vie courante, le nouveau code des collectivités ou les systèmes de protection des enfants. Cette formation qui s’est simultanément déroulée à Kindia, Kankan et Labé était destinée aux 509 directeurs d’écoles et principaux de collèges, des cadres des structures déconcentrées et décentralisées de l’éducation ciblées dans 20 communes de convergence des régions de Kindia, Boké, Kankan, Faranah et Labé.

© UNICEF — M.S. Diallo

L’objectif ici etait de permettre aux participants d’acquérir de nouvelles connaissances et des compétences en matière de gestion de leurs établissements scolaires d’une part, et d’avoir de larges informations sur les nouvelles stratégies d’intervention de l’UNICEF dans les communes de convergence d’autre part.

Les directeurs d’écoles et principaux de collèges participant à cet atelier — S. M. KOUNDOUNO © UNICEF Guinée

À Kindia, la cérémonie d’ouverture officielle de cette formation a été présidée par Dr Doma Traoré, Directeur de cabinet du Ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation représentant le Ministre de l’Éducation nationale, Mory Sangaré. Autour de lui, Nènè Fatou Diallo, Inspectrice nationale de l’éducation, Thiapato Barry, Inspecteur régional de l’éducation de Kindia, Ousmane Aïssata Camara, Directeur préfectoral de l’éducation de Kindia et Dr Guy Yogo, Représentant Adjoint de l’UNICEF.

Devant les 147 sur 150 directeurs d’écoles et principaux de collèges venus des régions de Kindia et Boké, l’Inspecteur régional de l’éducation de Kindia, Thiapato Barry s’est d’abord réjoui du choix porté sur sa région avant de fonder l’espoir qu’au sortir de cet atelier de deux semaines, le système éducatif du pays va connaître un bond qualificatif pour le bonheur des enfants de Guinée.

© UNICEF — M.S. Diallo

En effet, les enseignants ont la responsabilité de façonner la Guinée de demain, car l’éducation constitue le socle de tout développement. C’est pourquoi le Représentant Adjoint de l’UNICEF a, dans son intervention, plaidé pour l’augmentation de l’allocation des ressources allouées aux écoles, chose qui permettra de créer des conditions optimales d’accès à l’éducation pour les enfants, « nous vivons des temps où il est important de rappeler que l’école est le ciment de notre société. C’est pourquoi nous devons faire en sorte que l’école soit la priorité des priorités. Nous avons donc la responsabilité d’être des avocats déterminés et infatigables pour les enfants, pour leurs droits à l’école et à l’éducation ».

Le Directeur de cabinet du Ministère de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation en train de prononcer son discours d’ouverture, Dr Doma Traoré — S. M. KOUNDOUNO © UNICEF Guinée

Intervenant au nom du Ministre de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation, le Directeur de cabinet du Ministère, Dr Doma Traoré a salué cette initiative qui arrive à temps, car il vient résoudre un problème fondamental dans l’exercice de leur fonction. Mieux, il vient relever le défi d’un meilleur leadership administratif, pédagogique et partenarial, indispensables à une bonne gestion des écoles ainsi qu’à la réussite éducative de l’ensemble des élèves : « si des efforts remarquables ont toujours été consentis pour la formation continue des enseignants, celle des directeurs d’écoles reste pour le département de l’éducation nationale et de l’Alphabétisation, une préoccupation en ce sens qu’avec l’augmentation du nombre d’écoles dans le cadre de l’amélioration de l’accès, de nouveaux cadres ont été promus sans avoir reçu au préalable la moindre préparation à l’exercice de la fonction délicate de directeur d’école », s’est félicité Dr Doma Traoré tout en remerciant l’UNICEF pour cette initiative.

À l’issue des deux semaines de formation, les travaux ont été clôturés par le Ministre de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation, Mory Sangaré et le Représentant de l’UNICEF, Marc Rubin.

Marc Rubin, Représentant de l’UNICEF, à gauche du Ministre de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation ©H.C

S’adressant aux directeurs d’écoles et principaux de collèges qui ont suivi cette formation de deux semaines, Marc Rubin reviendra sur la responsabilité qui leur incombe désormais « vous êtes souvent isolés dans des villages reculés et malgré tout, vous avez d’énormes responsabilités. Celles d’accompagner et d’appuyer des enseignants qui n’ont parfois pas les qualifications requises, d’être une personnalité lettrée de référence dans la communauté, de donner des responsabilités aux enfants dans la gestion de l’école, ou encore, de gagner la confiance de la communauté pour impulser des changements de pratiques notamment celles qui sont néfastes pour les enfants ».

Les participants à cette session rejoindront leurs localités respectives avec de nouvelles connaissances leur permettant de mieux administrer leurs établissements afin de permettre aux élèves guinéens d’avoir une éducation de qualité.

Pour rappel, ces formations s’inscrivent dans le cadre d’un processus que le Ministère de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation, en partenariat avec l’UNICEF, a initié depuis l’année scolaire 2017–2018 avec l’appui technique de deux universités canadiennes.

Saa Momory KOUNDOUNO UNICEF Guinée

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here