Home A la une TPI de Dixinn : le douanier Fodé II Camara et sa femme...

TPI de Dixinn : le douanier Fodé II Camara et sa femme Ciré Mansaré de nouveau en juste 

21
0
SHARE

Monsieur Fodé II Camara douanier en service à la frontière de Mamou et Ciré MANSARE, étaient encore au Tribunal de Première Instance de Dixinn, ce vendredi 05, octobre 2018. Le couple qui a vécu ensemble pendant 38 ans, et qui se trouve en ce moment en instance de divorce à cause de leur enfant Alpha Saliou CAMARA, un homosexuel, a donné des explications relatives à leur motif de divorce, a appris un reporter de lindexeurguinee.com qui était au tribunal. 

Selon le douanier Fodé II Camara, sa femme et son enfant Alpha Saliou CAMARA ont trahi la religion musulmane,  qui punies de manière la plus lourde l’homosexualité.

« Quand j’ai appris les rumeurs que mon fils Alpha Saliou CAMARA  pratique l’homosexualité qui est condamné dans notre religion à plusieurs reprises, j’ai dit à ma femme de rappeler son enfant à l’ordre par rapport à son orientation sexuelle, j’ai reçu plusieurs témoins, qui ont confirmés que mon fils et un de son ami entretenaient une relation amoureuse; c’est en ce moment que j’ai mené des démarches auprès de mes beaux parents afin qu’ils disent leur fille de déconseiller son garçon d’arrêter cette pratique criminel, anormale, antimusulmane et honteuse,  et c’est pour cette même raison que je les envoyés chez son oncle pour un suivi et une bonne correction de son comportement», a expliqué Monsieur Camara.

Poursuivant son explication, le douanier Fodé II a laissé entendre ceci : « après avoir reçu des témoignages, j’ai compris que ma femme soutien son enfant pour cette pratique criminelle, donc quand Monsieur Camara Abdoul Wahab, son père adoptif les a surpris avec son ami Saa Mohamed Konate en train de faire un plaisir sexuel, c’était dans la nuit du 19  au 20 novembre 2016, il m’appeler pour me montrer cette nouvelle qui m’a triplement fait mal, c’est ainsi que j’ai décidé de me séparer de ma femme Cire Mansanré », a-t-il-ajouté.

Quant  à madame Ciré Mansanré, elle reconnaît  avoir  aidé  son fils et  son  ami  à  s’enfuir du centre de santé ou ils avaient été conduit pour des soins d’urgence avec la complicité des policiers présente. « J’ai aidé mon fils et son ami à échapper au pire, je suis musulmane pratiquante, je respecte ma religion, Les deux jeunes ont toujours vécu leur homosexualité en toute discrétion », à-t-elle-déclare.

Maimouna Yansané

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here