Home A la une Mamadou Bah Baadiko : « le pouvoir actuel est en position...

Mamadou Bah Baadiko : « le pouvoir actuel est en position d’illégalité et d’illégitimité… »

273
0
SHARE

Le président de l’Union des forces démocratiques (Ufd), Mamadou Bah Baadiko a accordé une interview à nos confrères de mosaiqueguinee.com. Extrait…

 «  Nous n’avons cessé de dénoncer le fait que notre pays fonctionne en marge des lois. Nous avons toute une batterie d’institutions de pure façade, sans aucun pouvoir réel et assujetties à un exécutif tout puissant et omnipotent, exactement comme dans une véritable dictature. Ce qui arrive à la Cour Constitutionnelle ne devrait étonner aucun observateur tant soit peu averti de la scène politique guinéenne : c’est « bouffe et tais toi » ou alors tu seras démis. Sur le plan du droit, nous assistons à un véritable coup d’Eta constitutionnel. Le président de ce corps est démis, en violation de toutes les lois régissant son organisme. Et pourquoi ? Bien que le principal intéressé ne l’ait pas encore dit, il paie certainement le prix de son refus de faciliter le tripatouillage de cette constitution pour faire sauter le verrou de la limite des deux mandats pour chaque président élu. Mais ne nous méprenons pas. Il n’y a pas que cette disposition qui dérange le pouvoir : l’article 36 sur la déclaration des biens, violé ouvertement en toute insolence par le pouvoir devrait lui aussi passer à la trappe. Les deux compères du condominium politico-ethnique qui règne sur le pays, le RPG et l’UFDG n’en veulent pas. C’est le lieu de dénoncer le fait que la fameuse Cour Constitutionnelle, depuis son installation en 2014, n’a jamais pris aucune action pour obliger le pouvoir à se soumettre à cette obligation, sous peine de destitution. Le pouvoir actuel est en position d’illégalité et d’illégitimité en violant un article clairement énoncé dans la constitution et qui ne souffre d’aucune ambigüité.

Dans le même ordre d’idée, cette affaire devrait faire réfléchir nos juges, tous grades confondus. En acceptant de valider les élections truquées par le pouvoir, ils risquent un jour d’être emportés par les retournements de l’histoire ».

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here