Home A la une Xinfa industry une entreprise chinoise specialisée dans le recyclage de la ferraille...

Xinfa industry une entreprise chinoise specialisée dans le recyclage de la ferraille est injustement menacée par un reseau de manipulateurs dans la commune urbaine de Siguiri

207
0
SHARE
Aujourd’hui nul n’ignore de la presence des chinois sur le continent africain. Le dernier sommet  »chine-Afrique  »qui a regroupé les représentants de tous les pays africains excepté de Swaziland en est une illustration.Au coeur de debat le developpement de l’Afrique.
     Cette situation ne laisse pas la republique de Guinee et en particulier la prefecture de Siguiri la deuxieme ville economique du pays.
     La precture Siguiri est beaucoup convoitée ces deniers temps par les chinois,cette foi ci pas pour la recherche de l’or qui attire tout le monde. Ils s’y interessent desormais à la creation des petites et moyenne enterprise. Ces entreprises sont directements ou indirectement liées à l’exploitation semi-industrielle de l’or. Les unités de production de ce genre se multiplient dans la commune urbaine de Siguiri, elles sont au nombre de deux à savior:Xinfa industry de John et Sheng hua industry de Lao ji qui emploie chacune 50 personnes avec un salaire mensuel de 1500000fg.Ces unités s’investissent dans la fabrication des dents de concasseur.Une machine utilisée par les orpailleurs pour concasser les graviers.
       Certains de ces entreprises suscitent de polemyques entretenus par des manipulateur qui veulent chasser ces chinois pour leurs besognes.Xinfa industry est leur cible par ce que PDG de Xinfa industry aurait refusé d’acheter la ferraille dont le Prix serait exhorbitant,d’autres sont frustrés par la non emploibilité de leurs Enfants. Selon leurs temoignages la fusion ou le recyclage pollu l’environnement et degage des gaz toxiques qui oblige les cohabitants à quitter la zone chose contredit par le chef du quartier.
     Du chef du quartier aux environnementalistes, les chimistes, et l’inspecteur du travail chacun a donné sa version. Le constat revele que les produits toxiques n’entrent pas dans la production comme ils le disent.Le charbon et le calcaire sont deux combustibles utilisés. Selon le directeur de l’environnement la production n’a pas d’impact negatif sur l’environnement. Pour l’inspecteur du travail,  »le travail est evolutif et le smig est respecté et apres la periode d’essai nous essayons de revoir la situation  ».
    La seule chose à regretter c’est le manque d’equipement de protection contre la chaleur pendant la fusion.
      Dossier à suivre…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here