Home A la une Lancement officiel de l’atelier de réalisation du Répertoire opérationnel africain des métiers...

Lancement officiel de l’atelier de réalisation du Répertoire opérationnel africain des métiers et des emplois (ROAME)

55
0
SHARE

Le Système des Nations Unies à travers la Coordonnatrice résidente, Mme Séraphine Wakana, a pris part au lancement officiel des travaux de l’atelier de la réalisation du Répertoire opérationnel africain des métiers et des emplois (ROAME).

Ce répertoire vise quatre principaux objectifs :

  1. Concourir à une meilleure adéquation formation-emploi ;
  2. Servir de support à l’analyse qualitative et quantitative de l’information sur le marché du travail facilitant la prise de décisions sur les questions d’emploi ;
  3. Servir d’outil d’intervention sur le marché du travail en matière de rapprochement des offres et demandes d’emplois ;
  4. Présenter une source documentaire opérationnelle sur les contenus des emplois, des métiers et compétences ;

Le répertoire opérationnel africain des métiers et des compétences se focalisera sur les secteurs porteurs de croissance qui ont été identifiés en Guinée.

Dans son intervention, le Directeur Régional du BIT, basé à Dakar et présent à Conakry, Mr François Murangira a salué le démarrage du processus : Je me réjouis que le lancement officiel du processus d’élaboration de ce puissant outil de développement et de gestion des compétences en Guinée coïncide avec les 100 jours de votre Gouvernement. C’est une démonstration de votre engagement exprimé dans votre déclaration de politique générale en juin dernier, engagement à traduire les performances macroéconomiques en réalités microéconomiques positives en termes de pouvoir d’achat de chaque foyer ou famille guinéenne, de chaque entreprise ou unité de production de bien ou de services. Le Répertoire opérationnel des métiers et des emplois est aussi une réponse au défi de l’emploi des jeunes. Dans sa première phase, nous travaillerons sur le secteur de l’agriculture, de l’agro-industrie et de l’agro-business. Nous pourrons ensuite entamer d’autres secteurs en collaboration avec la Banque Africaine de développement et sous le leadership de la Primature. Ainsi la Guinée sera dotée d’un outil complet, opérationnel, efficace et facilement utilisable par les services publics et les employeurs privés à la recherche des compétences qu’il faut à la place qu’il faut. The right skills at the right positions. Le répertoire sera également un référentiel pour le secteur éducatif – écoles secondaires, instituts supérieurs et universités, écoles professionnels et techniques, pour adapter leurs formations, leur curricula, aux besoins présents et futurs du marché de l’emploi.

 De son côté, le Responsable pays du Bureau national BAD de la Guinée, Mr Léandre Bassolé a salué la qualité de la collaboration qui a permis la réalisation de cette activité qui augure de lendemains meilleurs. Le répertoire des métiers permettra non seulement d’avoir une meilleure compréhension de la demande des entreprises et des différents acteurs au niveau du secteur agricole, mais aussi et surtout de définir les aptitudes, les qualifications, les formations afin de pouvoir répondre dans la durée à cette demande qui se veut dynamique. La réalisation de ce répertoire va permettre de renforcer la qualification pour répondre aux défis de l’emploi en Guinée en facilitant l’accès à l’énergie et le développement des chaines de valeurs notamment dans le domaine de l’Agriculture. La réalisation de cette activité s’inscrit dans l’opérationnalisation de la stratégie de la BAD pour l’emploi. Je voudrais aussi indiquer solennellement que dans le cadre de la nouvelle stratégie de la BAD en Guinée pour la période 2018-2022, la Banque ne ménagera aucun effort pour exploiter les résultats de cette enquête afin de contribuer à la mise en place des zones de transformation agroalimentaires et la création d’emploi pour les jeunes et les femmes dans une perspective durable et inclusive.

Le Premier Ministre Dr Ibrahima Kassory Fofana, en procédant au lancement des travaux, a souligné l’intérêt de cet atelier pour sa pertinence dans la recherche des voies et moyens pouvant aider à développer le secteur agricole et à exploiter son potentiel en termes de création d’emploi. Dans mon discours de politique général, j’ai rappelé l’urgence de la lutte contre le chômage par des politiques hardies de la promotion de l’emploi et de l’entreprenariat des jeunes et des femmes dans le but de booster la croissance économique inclusive et d’améliorer les conditions de vie de nos concitoyens…A cet égard avec ce travail d’élaboration du ROAME, c’est toute la politique de l’emploi qui est interpelée. Les programmes de formation prendront désormais en compte les attentes des professionnels pour une meilleure adéquation des formations avec les besoins du marché de l’emploi.

Source : PNUD

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here