Home A la une Electrification de la Haute-Guinée : Et pourtant, Kassory Fofana n’a pas menti…

Electrification de la Haute-Guinée : Et pourtant, Kassory Fofana n’a pas menti…

95
0
SHARE
KODAK Digital Still Camera

Depuis plus de 24h, le Premier Ministre Kassory Fofana est la cible « d’attaques » sur les réseaux sociaux. La dernière sortie du Chef du Gouvernement guinéen au sujet du projet d’électrification de la région administrative de Kankan a été mal interprétée par certains ; Et pourtant, Kassory Fofana n’a pas menti.

Le projet d’électrification de la région de Kankan a bien été lancé en 2015, grâce aux bons offices de M. Lee Kyu Sung, un sud coréen qui était le représentant du patronat de son pays en Afrique de l’Ouest.

Tout est parti d’une mission de prospection qu’avait effectuée M. Lee Kyu Sung et ses partenaires dans la région de Kankan. Arrivée à Kankan le 24 juin 2015, cette mission a fait les études sur l’installation d’une centrale solaire à Karfamoriyah. La première phase du projet portait sur une puissance de 12 mégawatts qui devaient être repartis comme suit : 8 pour la ville de Kankan, 1 pour Kouroussa, 1 pour Kérouané, 1 pour Mandiana, 1 pour Siguiri et 1 pour les îles de Los.

Dr Ibrahima Kassory Fofana qui était Ministre en charge des investissements et des partenariats public-privé à l’époque, avait négocié avec les partenaires sud-coréens pour que le projet soit en « Build Opreration on Transfert ». Ce qui signifiait que la centrale solaire allait revenir entièrement à l’Etat guinéen après que la société sud coréenne aurait fini de faire son retour sur investissement. Après récupération des fonds investis, l’Etat guinéen devait signer un contrat de cogestion avec la société sud-coréenne.

coreen_kankan.pngMais le sud-coréen est mort…

Après la pose de la première pierre de la construction de la centrale par le Président Alpha Condé en octobre 2015, en marge de la campagne électorale, M. Lee Kyu Sung a trouvé la mort. Selon plusieurs sources, il serait décédé dans un réceptif hôtelier de la place.

Après sa mort, la banque sud-coréenne qui devait financer le projet s’est montrée très retissante. Les autres partenaires ont finalement tourné le dos malgré l’implication du Ministre Kassory Fofana.

Les chinois entrent en jeu…

Très déterminées à réaliser le projet, les autorités guinéennes ont finalement contacté d’autres partenaires. Des chinois. Ces derniers, après voir pris connaissance du projet, ont accepté d’accompagner l’Etat guinéen. Sauf que, les chinois et les sud coréens n’ont pas les mêmes approches en matière de financement. La partie chinoise a exigé de la Guinée une « Garantie souveraine ». Malheureusement l’Etat guinéen avait interdit cette pratique.

La lettre qu’avait écrite Dr Kassory Fofana à la Ministre de l’Economie et des Finances à l’époque, Mme Maladho Kaba, est restée sans suite.

Aux dernières nouvelles, la femme du sud-coréen Lee kyu Sung est même entrée en procès contre les anciens partenaires de son mari.

A rappeler que le 4 mars 2016, M. Lee Kyu Sung a été distingué à titre posthume, Grand Maître des Ordres Nationaux de Guinée.

Kassory Fofana s’est certes trompé sur la nationalité du promoteur du projet d’électrification de la Haute Guinée, mais il n’a pas menti.

africaguinee.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here