Home A la une Diagnostic du système de collecte des revenus miniers : vers la validation...

Diagnostic du système de collecte des revenus miniers : vers la validation du rapport

79
0
SHARE

Le nouveau ministre du Budget, Ismael Dioubaté, a présidé hier, jeudi 05 juillet 2018, la cérémonie officielle de lancement des travaux de présentation et de validation d’un rapport sur le diagnostic du système de collecte des revenus miniers en Guinée.

C’était en présence du ministre des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba et du Directeur National des Impôts, Aboubacar Makissa Camara.

Cette étude a été initiée par le ministère du Budget afin de pouvoir renforcer la gouvernance des revenus miniers.

 »  L’objectif visé par cette étude est de créer les conditions d’une utilisation potentielle des recettes minières pour le développement durable d’une part et d’autre part optimiser la gestion du secteur minier en identifiant les instruments fiscaux appliqués à l’industrie extractive et en évaluant les contrôles physique et financier  ainsi que la revue des compétences existantes en collecte des recettes minières », a mentionné Ismael Dioubaté, ministre du Budget

Au mois de mars dernier, le consultant a rendu un rapport provisoire au gouvernement. Durant deux jours, le travail des cadres venus des différentes départements ministériels concernés par la gestion des revenus miniers et ceux du Projet d’Appui à la Gouvernance du secteur minier (PAGESM) consiste à s’approprier du contenu dudit rapport tout en apportant, éventuellement, des critiques et suggestions.

La présentation de ce rapport qui s’inscrit dans le cadre du renforcement de la bonne gouvernance des revenus miniers, intervient à un moment où la Guinée prend la troisième place des gros exportateurs de bauxite. Le ministre du Budget a anticipé  pour en appeler déjà à la vigilance et à la promptitude des régies financières de l’Etat en vue de s’approprier objectivement des recommandations qui seront issues de cette rencontre.

mosaïqueguinee.com

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here