Home A la une Guinée-CONAKRY :  La dictature musulmane continue !

Guinée-CONAKRY :  La dictature musulmane continue !

1372
0
SHARE

La Guinée est un pays laïc dit-on. Cette laïcité ne traduit guère dans les faits. Dans des pratiques  musulmanes de Guinée, il y a bien des maux. Ce sont les autres religions du pays qui payent de lourds tribus . Ce mois de ramadan illustre tout !

De la dictature à ciel ouvert .Les comportements de certains musulmans sont néfastes à la société guinéenne. Les droits d’autres religions guinéennes sont banalisés. Dans ce mois de ramadan, les chrétiens sont vus de mauvais yeux par leurs compatriotes musulmans.  Fermeture de restaurants, contrôle sur le comportement vestimentaire des chrétiens, barrage des routes en temps de pierres et des hauts parleurs dans les heures tardives dans les nuits.

Ceci, comme  le confie Marie Helène Bangoura, chez nos confrère de guineematin.com :  « Il est difficile pour nous les chrétiens de trouver à manger pendant le mois de Ramadan. Parce que si tu veux manger, tu peux sillonner les restaurants, les boutiques, mais difficile de gagner à manger. Si tu vas dans un restaurant pour manger on te dit qu’il n’y a pas à manger, dans les boutiques certains peuvent te dire que quand ils sont en jeûne ils ne peuvent pas revendre à manger. Là, on se pose la question parce qu’il n’est pas forcément dit que quand tu jeûnes, tu dois obliger ton prochain à jeûner. Et du moment que nous sommes dans un pays laïc, que les gens comprennent que ce ne sont pas seulement les musulmans qui sont dans ce pays, il y a aussi les chrétiens, donc qu’ils aient pitié de nous ».

Et à Emmanuel Boèboè Béavogui d’ajouter  :  « Parfois on est obligé de jeûner indépendamment de notre volonté. Parce que si tu n’as pas la chance de trouver à manger à la maison, dis-toi maintenant que c’est pour toute la journée. Pour moi particulièrement, parfois je sors très tôt le matin, et la famille ne prépare que vers 10 heures-11 heures. Donc je peux dire que je jeûne au même titre que les musulmans, je ne trouve pas du tout à manger comme avant ou après le Ramadan ».

 

Alsény Fadiga

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here