Home A la une Enquête : Colonel Tiégboro entre harcèle et arnaque !

Enquête : Colonel Tiégboro entre harcèle et arnaque !

2064
0
SHARE

Cet officier supérieur, promu et révélé au grand public par l’irruption sur la scène politique du très volubile et vindicatif Capitaine Moussa Dadis CAMARA, Chef suprême de cette junte responsable d’atrocités qualifiées de crimes contre l’humanité par la justice internationale, est aujourd’hui dans le fragile tissu économique guinéen,à peine en construction, comme une sangsue ou autre pieuvre qui s’abat sans discernement sur de pauvres victimes sans défense.

En effet, tout porte à croire qu’il a complètement fait dos à la lutte contre le grand banditisme et celle contre la drogue non plus, ne l’enchantent. Un seul mot compte pour lui : le crime organisé. Et pour lui, très malheureusement ce concept très pointu, se résumerait, à s’attaquer aux biens et marchandises non prohibés et commercialisés à ciel ouvert partout dans le monde avec toutes les références. Le scandale de concussion opéré auprès des sociétés de bouillons et révélé par le Ministre du Commerce est suffisamment révélateur de la fausseté et du caractère malhonnête de l’homme. Il est à signaler que de façon régalienne, cette tache incombe et se trouve dans le portefeuille du Ministère du Commerce qui l’assume par l’Office National du Contrôle de Qualité mais présentement en conflit d’attributions avec ce Colonel en rupture de ban contre qui d’ailleurs, l’opinion publique dispose désormais de graves preuves irréfragables de corruption. Ce qui corroborent aussi parfaitement avec les 80 000 000FG retirés dans l’affaire Qnet.

Depuis quelques semaines, le patron du service anti-drogue et crime organisé est sur la sellette. Chaque jour que Dieu fait, le Colonel Moussa Tiégboro Camara perd la raison.Voilà qu’il a poussé l’audace d’aller à l’encontre d’une décision de justice. L’on se souvient que dans le procès des Représentants Indépendants(RI) de Qnet au TPI de Dixinn, où il lui a été ordonné après l’ordonnance de non lieu, de déposer les scellés (produits saisis) ou restituer tous les biens et objets saisis, suite à sa descente musclée en Mars dernier au palais des sports du stade du 28 septembre lors d’une exposition. Force est de constater que le Colonel Tiégboro tout en défiant les injonctions des magistrats, refuse encore à ce jour, à s’exécuter. De toute évidence, tous les regards sont portés sur les premiers actes que posera le nouveau chef du parquet général de la Cour d’Appel de Conakry, l’incorruptible et inamovible doyen des juges d’instruction du TPI de Dixinn, entré dans l’histoire de l’indépendance de la justice guinéenne, pour avoir eu par le passé, l’outrecuidance de décerner dans les temps, un mandat de dépôt contre El hadj Mamadou Sylla et le défunt Fodé SOUMAH dans l’affaire Futurelec sous le règne du tout puissant, feu Général Lansana CONTE. Fraichement nommé par décret le vendredi 04 mai 2018, ramener Tiegboro et ses hommes à l’ordre sera un des passages obligés ? wait and see…

Le hic ! et ce qui du reste choque encore tout le monde,c’est que l’homme,plutôt que de faire face à son destin car les mains souillées du sang de guinéens auxquels le peuple martyr doit cette actuelle démocratie que nous vivons,reconnaissons-le avec balbutiement,est en laisse contre des honnêtes citoyens, qu’il arrête arbitrairement et séquestre sans la moindre crainte dans des locaux administratifs où il a secrètement érigé des cachots pour broyer et casser le moral de ses victimes. Le jeune SOUMAH, assistant contrôleur financier du Ministère de l’Education Nationale en est une parfaite illustration pour avoir été gratuitement accusé par la jeune Dame DAF apparemment impliqué dans un grand détournement. Le pauvre y passa plus de six(06) jours avant d’être rendu à ses proches.

A lire aussi:http://reporterguinee.net/voici-alpha-conde-se-debarrasser-colonel-moussa-tiegboro-camara/

Les affaires louches : deal, arrestations arbitraires, séquestration et rançonnement sont ses principaux champs de manœuvre. Aidé des objectifs de certains confrères journalistes, une vaste campagne anti-publicitaire est lancée contre une proie (entreprise) et en un laps de temps, toute votre entreprise s’écroule et ce qui a été construit au prix d’énormes sacrifices, part en fumée ou alors, il ne vous reste que la reconquête d’un marché déjà difficile.

Des importateurs de bouillons, abusés de 300 000 FCFA par analyse sont aujourd’hui foncièrement menacés par des pillages planifiés et programmés de leurs biens et marchandises par la bande à ce Colonel sous aucun contrôle.

Enfin, aux dernières nouvelles, de façon vraisemblable, l’homme vouerait une inimité et une aversion totale contre la haute hiérarchie de son corps d’origine où il est très mal perçu pour ses délations contre plusieurs d’entre eux.

Source : reporterguinee.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here