Home A la une Conakry: vers la mise en place des structures genre et leur mécanisme...

Conakry: vers la mise en place des structures genre et leur mécanisme de coordination ?

96
0
SHARE
« Atelier de validation du rapport de mise en place des structures
genres et leur mécanisme de coordination au sein des FDS et
d’élaboration de projets de décrets et d’un plan de Player ».  c’est
le thème d’un  atelier ouvert ce mardi à Conakry.Initié par le programme des Nations unies pour le développement (PNUD)
en partenariat avec le Gouvernement Guinéen sous le financement du
système des nations unies, ce dit atelier a pour objectif :- Valider le rapport de mise en place des structures Genre et leur
mécanisme de coordination au sein des FDS.

-Rédiger des projets de décrets/d’arrêtés des structures genre dans
les 5 secteurs de la reforme du secteur de sécurité (RSS) ;

-Elaborer un plan de plaidoyer pour la mise en place de
l’opérationnalisation de ces structures.

Dans son discours de circonstance, le représentant du PNUD dira. « La
reforme du secteur de la sécurité est un des axes prioritaires définis
par le Gouvernement de Guinée pour lequel le PNUD s’est engagé depuis
2010 à appuyer les efforts de restructuration et de renforcement des
capacités institutionnels et du personnel des Forces de Défense et de
Sécurité.

Ensemble, nous avons réalisé des avancées significatives dans la
Reformes du secteur de la sécurité ».   A souligné Gédéon Behiguim

Et de poursuite. « On peut citer la définition du cadre stratégique de
la RSS (élaboration de politiques et de stratégies), la révision du
cadre légal des Forces de Défense et de sécurité, le renforcement des
structures et des mécanismes du Contrôle Démocratique et civil des
FDS.

Sur un plan plus opérationnel, on peut aussi citer le recensement
biométrique de l’Armée, la mise à la retraite de près de 4.000
militaires, ou la définition et la lise en œuvre de la police de
proximité.

Aujourd’hui, toujours dans le cadre de la Reforme du Secteur de la
Sécurité, le PNUD entend contribuer à l’institutionnalisation du Genre
dans les forces de défense et de sécurité en Guinée.  A-t-il ajouté.

Présent à cette rencontre, djéliman Kouyaté président commission
technique suivi de la reforme du secteur de la sécurité explique le
processus de la reforme. « Nous avons aujourd’hui 10 textes et
institutions, structures élaborées  qui fonctionnent, participants à
la gouvernance du secteur de la sécurité en République de Guinée.

Parmi les structures, vous avez le tribunal militaire, vous avez le
corps des Ecoga, 14 textes institutionnels mégo  réglementaires
élaborés et appliqués aujourd’hui ».

A t-il  laissé entendre

Eugène Capi BALAMOU

(+224) 622 298 802/655 437 268

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here