Home A la une Massacres du 28 septembre 2009 : sur le recit d’Abdoulaye BANGOURA…

Massacres du 28 septembre 2009 : sur le recit d’Abdoulaye BANGOURA…

395
0
SHARE

Le massacre du 28 septembre 2009 et ses conséquences sur la jeunesse guinéenne. Où est passé le jeune  Abdoulaye Bangoura ? c’est une interrogation que se posent ses parents. Le jeune Abdoulaye a bel et bien disparu. Ce qui inquiète sa famille qui s’est confiée à notre rédaction.sur le sujet, notre reporter est parti en profondeur des faits. Voici son compte rendu…

 » Le jeune Abdoulaye Bangoura, âgé de 16 ans habite au quartier Cobayah avec ses parents, dans la commune de Ratoma. Fils du lieutenant, du nom de  Mamy Bangoura.et de Domani Magassouba » nous raconte-t-on.

Selon des informations récueillies du voisinage, c’est un problème domanial et de fortune qui a perduré entre le papa d’Abdoulaye et son demi frère de même mère qui était aussi militaire mais travaillant de camps différents (Alpha Yaya Diallo et camp Boiro). L’un est soussou et l’autre est malinké, deux ethnies guinéennes.

 » Par règlement de compte de son démi-frère  apprend-t-on, le père d’Abdoulaye Bangoura a été assassiné en 2008  ». 

D’autres sources affirment qu’après cette année la maman d’Abdoulaye s’est aussitôt remariée à karamo Condé  au quartier Lambandji dans la commune de Ratoma. Ayant plus d’avis de réjoindre sa mère, Abdoulaye rejoigna son oncle qui était venu s’installer dans la concession du père d’Abdoulaye qui, à son tour  chaque fois nous menaçait le jeune Abdoulaye de lui virer dans sa concession parentale. Malgré sa résistance, Abdoulaye a fini par quitter en 2009 pour finalement sa maman à lambandji. Ses 3 soeurs et son grand-frère eux n’avaient pas où aller que de rester dans la conssession de leurs papa. L’oncle continuait ses pratiques sur les deux autres avec ses amis militaire pour ménacer à leur tour aussi.

‘’ Préparez-vous  pour libérer la maison si non vous  verrez ce que vous voulez ‘’ leurs préviennent-ils.

Selon d’autres sources, ceux-ci ont résisté face aux menaces de l’oncle. ‘’ ils sont restés dans la concession de leur papa jusqu’au 28 septembre 2009 et l’oncle  a profité de ces moments pour physiquement éliminer la famille d’Abdoulaye Bangoura , ses 3 soeurs et son grand frère . Abdoulaye, lui, était à lambandji,  c’est ainsi, il a eu la vie sauve ‘’ nous dit-on.

’ Aussitôt informés de ce comportement de l’oncle de ses enfants, le lendemain leur  maman a d’abord pleuré avant d’aller constater les faits sur le terrain où les corps y étaient déjà  en état de décomposition.

‘’ Le lendemain de l’enterrement, le mari de la maman d’Abdoulaye a appelé la maman d’Abdoulaye  pour la prodiguer d’utiles conseils selon lesquels, elle devrait prendre son enfant Abdoulaye  et laisser la concession jusqu’à son retour parce qu’il était en Gambie. C’est ainsi, Abdoulaye et sa maman sont directement partis dormir à coleah chez la copine de sa maman où ils ont restés  plusieurs heures’’.

                            Témoignages d’un voisin

‘’ vers 5 heures du matin ,  j’ai appelé Abdoulaye et sa maman. J’étais à Lambandji pour leur dire que leur cour est remplie de militaires qu’ils les cherchent partout. Et puis, cesmilitaires  tiraient partout dans la cour. J’ai appris aussi qu’apres mon appel  le gardien de la cour aussi leur a appelé aussi leur informant que les militaires les cherchent. Depuis ce jour, je n’ai pas vu Abdoulaye et sa maman de mes yeux. D’aucuns disaient qu’ils ont réussi à quitter la Guinée pour la Gambie où se trouvait le mari de sa maman’’. A témoigné Bangaly Sylla.

La disparition d’Abdoulaye Bangoura et sa maman est consécutive à plusieurs règlements de compte de plusieurs jeunes au sujet de la fortune de leurs parents.

 

Mohamed Touré

Nous y reviendrons !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here