Home A la une La Corruption bat-elle son plein droit en République de Guinée ? (...

La Corruption bat-elle son plein droit en République de Guinée ? ( opinion )

442
0
SHARE

L’ONG Transparency International a publié son rapport sur  l’Indice de Perception de la Corruption (IPC) 2017. La République de Guinée décroche 27 points sur 100 et place le pays au 148è rang sur 180 pays dans le monde. La Guinée est donc au 31è rang sur les 49 pays africains classés.

Selon le rapport, les six premiers pays africains les mieux classée (et qui ont 50 points et plus) sont : Botswana 61, Seychelles 60, Cap Vert 55, Rwanda 55, Namibie 51 et Maurice 50. Et, les cinq derniers pays africains sont : Guinée Equatoriale 17, Guinée Bissau 17, Soudan 16, Sud Soudan 12 et Somalie 9.

Ce classement est d’autant plus illustratif en république de Guinée par le fait que le détournement prend de l’ampleur dans l’administration du pays, certains technocrates ou commis de l’état s’en procurent à la routine des biens du peuple et ces derniers ne s’inquiètent  à aucune poursuite judiciaire, le vol, l’inégalité et l’égoïsme sont les maux dont soufrent le citoyen lambda du pays.

La présidence qui est l’institution incarnant la nation est à nos jours un marché  d’affaire où la rencontre avec le chef de l’état se négocie  à bon prix afin que ces négociateurs jouissent de leur rendez-vous ce dont ils pensent.

Les soit disant opposants se préoccupent de leur propre intérêt en trompant l’apparence du peuple à y croire de leur crédibilité, alors que ces derniers passent le plus  claire de leur temps à appeler le chef de l’état afin qu’ils bénéficient d’une audience  pour remplir de leurs poches des montants et quand ils organisent leur fameuse manifestation c’est les enfants d’autrui qui périssent  à leur propre sort.

En tout cas c’est au peuple de prendre une conscience pour y trouver un remède face à ces circonstances qui tarissent au détriment vis-à-vis de cette nation qui est un patrimoine commun.

A quand cette panoplie de malversation financière à l’égard de certains individus, pourra donner un moyen transparent dans ce pays !

En tout cas il ya du chemin à franchir pour y parvenir à rejoindre le cap des états les plus  crédibles ou moins corrompus au monde.

Eugène Capi BALAMOU,

Journaliste spécialiste des questions juridiques et judiciaires.

+ (224)  655 437 268/622 298 802         

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here