Home A la une Accusations gratuites : Peut-on laisser Aboubacar Makissa CAMARA en paix ?

Accusations gratuites : Peut-on laisser Aboubacar Makissa CAMARA en paix ?

835
0
SHARE

Depuis la convocation du corps électoral par le décret Présidentiel, le 4 décembre dernier, les consultations et autres tractations ont été déclenchées dans l’ensemble des structures du Rpg arc en ciel.

Des comités d’appui aux élections communales ont été installés dans les cinq (5) communes de Conakry. Comme le dit un adage :  »n’a pas droit à la parole celle ou celui qui n’a pas la sagesse  ».

Aboubacar makissa Camara étant désigné président du comité d’appui du RPG aux élections communales à matoto est victime des accusations des personnes mal intentionnées .

Le rôle de ce comité c’est de veiller aux respects des termes de références établis par la commission de validation qui ont pour membres : Marie keneth Guilavogui , Ibrahima kalil Konaté k au carré ,Mohalim Touré et M. Cissoko tous en service à la présidence .

Cependant, après l’élaboration de la liste par les 12 secrétaires généraux du Rpg arc en ciel dans la zone de Matoto , elle a été soumise à cette commission pour validation dont les noms ont été cités ci haut .

Pour une question de transparence avant d’entériner la liste, la parole a été donnée aux secrétaires généraux qui se sont exprimés sur le contenu de cette liste après des échanges très houleux à l’interne,  un vote a été fait entre les deux protagonistes de tête de liste à savoir Mamadouba Tos camara et Mr kolya tous étaient à  égalité après le vote des 12 secrétaires généraux présents. 5 ont voté pour mamadouba Tos camara, les 5 autres pour kolya et les deux autres se sont abstenus.

Ainsi, la  liste a été remontée au PRG pour arbitrage final et au finish M. kolya a été désigné  tête de liste. ll fallait donc insérer les éléments du parti allié GPT de Dr Kassory Fofana pour une question d’alliance. C’est dans ce cadre que les nommés Ousmane Dady camara et Lansana Sangaré se sont retrouvés à la fin de la liste. Ce sont alors les secrétaires généraux qui ont procédé à cette opération . ils ont automatiquement cru que c’est Aboubacar Makissa Camara qui serait à la base de cette opération de décalage dont il a été victime , alors que ce dernier n’est ni de près ni de loin impliqué à ce processus qui relève de la discrétion des secrétaires généraux.

Pour prouver qu’Aboubacar Makissa Camara n’est guère l’auteur de ce fait,  par exemple le nommé Oumar Condé alias conscience du peuple, étant l’un de ses plus proches a été aussi victime de ce décalage sur la liste de Matoto.

Ce choix de liste n’affecterait nullement pas à la victoire du Parti dans la grande circonscription électorale de la Guinée. M. Camara n’est qu’un bouc émissaire dans cette affaire de liste, sinon connaissant l’homme qui est très inconditionnel sur la promotion des jeunes à travers les actes posés en faveur de cette couche , il ne pouvait en aucun cas être associé à une telle manœuvre de recaler qui que ce soit .

Il faudrait que les gens cherchent à s’informer avant de tomber dans de telles bassesses pour éviter de porter atteinte à l’image des honnêtes hommes , qui sont des soldats républicains nuits et jours et  de véritables piliers du chef de l’État .

Pour terminer, informons les détracteurs d’Aboubacar Makissa Camara qu’il n’est candidat sur aucune listes à ces élections et il n’appuie qui que ce soit dans cette guerre de positionnement sur ces listes, donc  de lui laisser tranquille pour faire face à cette lourde tache de recouvrement de plus de la moitié des recettes du budget national.

Il y’a une campagne de dénigrement qui est entrain d’être menée par un petit groupe pour des raisons que nous savons très pertinemment . Il s sont déjà connus et une résistance  efficace contre ces détracteurs qui sont jaloux des élogieux résultats du dynamique et bouillant jeune Directeur national des impôts dont les appréciations dépassent nos frontières à travers le prix international du meilleur gestionnaire de régies financières en Afrique. Ses performances créent l’insomnie aux extrémistes qui veulent faire tomber les talentueux cadres autour du Président Alpha Condé.

Peut-on donc laisser Aboubacar Makissa CAMARA de continuer dignement et honnêtement sa mission ?

En tout cas, les ennemis de la République doivent cesser leurs manœuvres de dénigrement à l’encontre du directeur camara,  car les masques vont tombés.

Affaire à suivre…

Alsény SENY FADIGA

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here