Home A la une Kindia : La société civile outillée sur la vulgarisation du code électoral en...

Kindia : La société civile outillée sur la vulgarisation du code électoral en bande dessinée

189
0
SHARE

Le Centre communautaire pour le développement (CECODE), apporte son appui au processus électoral en Guinée. C’est dans cette démarche qu’il organise les 21 et 22 décembre, un atelier d’appropriation et de vulgarisation du code électoral en bande dessinée et dans les langues nationales du pays.

Cet atelier a connu la présence de cinquante participants venus des organisations de la société civile et des Centres d’éducation civique (CECE). Financé par le programme des nations unies pour le développement (PNUD), l’objectif est de les outiller de capacité de vulgarisation du code électoral en bande dessiné au niveau des populations à la base.

Dans son intervention, le président du CECODE, a indiqué ce projet vient ainsi faciliter la compréhension du contenu du code électoral à travers des images au niveau de la base. « C’est pourquoi nous avons décidé de traduire le code électoral dans un langage simplifié où on ne parle pas d’article et d’alinéa à travers un dialogue simple. Ce nouveau document traduit l’ensemble des articles du code en bande dessinée, en soussou, poular et malinké », a-t-il expliqué, soulignant que le choix sur les CECE s’explique par l’expertise qu’ils disposent dans le cadre de la mobilisation et des animations communautaires.

Pour le directeur du département études et sensibilisation à la Commission électorale nationale indépendante, cette initiative renforce la position de son institution dans la réussite des élections locales en Guinée. Pathé Dieng a en outre expliqué la nécessité d’implication de l’ensemble des parties prenantes à l’organisation d’une élection inclusive et apaisée. « C’est donc en toute connaissance de cause que nous voyons le CECODE, élaborer des bande dessinées, traduisant le code électoral pour le rendre accessible à la population. C’est une activité extrêmement importante, puisque nous ne pouvons réussir une élection que lorsqu’elle est inclusive », a déclaré Pathé Dieng.

Durant ces deux jours, les participants échangeront entre autre sur les thématiques liées à la question de modalité de vote, les acteurs impliqués dans l’organisation d’une élection, la composition des bureaux de vote, le dépouillement et le recensement des résultats et le rôle de la CENI et ses démembrements.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here