Home A la une Aboubacar Makissa CAMARA sur l’adoption du volet recettes à l’assemblée nationale :...

Aboubacar Makissa CAMARA sur l’adoption du volet recettes à l’assemblée nationale : « tout le cabinet du ministre du budget a accompagné l’Etat dans la résolution des problèmes essentiels qui assaillent la vie de notre nation »

251
0
SHARE

A l’unanimité, les députés de la mouvance et de l’opposition  à l’Assemblée nationale ont adopté mardi 05 décembre 2017, le volet recette de la loi de finances initiale  2018. Un budget qui s’équilibre en dépenses et recettes à la somme de 21.136.550.000.000 GNF.

Très satisfait de l’adoption dudit budget, le ministre du budget, Mohamed lamine Doumbouya a déclaré : « je voulais attirer votre attention que le vote a été fait à l’unanimité par les députés de la mouvance et de l’opposition. Ils ont approuvé ce projet volet recettes. Donc pour nous, c’est une fierté. Cela prouve quelque part qu’il y a un consensus sur ce que nous sommes en train de faire (ministère de l’économie et des finances et le ministère du budget). Mais, ça ne s’arrêtera là pas certainement, comme ça été recommandé les efforts vont être fournis pour les recettes administratives et travailler pour leur sécurisation. Renforcer la bancarisation des recettes comme ce que nous avons fait avec les PIB et, aussi créer les conditions pour inciter les sociétés à créer des emplois, de la richesse. Nous avons aussi ajuster à la baisse de certains chiffres d’impôts pour certaines sociétés. Nous avons aussi pensé à l’environnement en supprimant la TVA sur les gaz domestiques. Ce qui permettra aux ménages d’accéder aux gaz et éviter la coupe abusive des bois en vue de protéger l’environnement. De façon générale, nous sommes très contents, le travail ne fait que commencer par ce qu’il y aura aussi le volet dépenses que nous espérons aussi être adopté par les députés pour 2018 ».

En terme de mobilisation des recettes, la direction nationale des impôts a occupé la tête de liste chez les députés devant la douane et autres, ce qui a fait réagir Aboubacar Makissa Camara, le directeur national des impôts : « c’est une politique que la dni s’est assignée depuis février 2016. De contribuer à la mobilisation, au renforcement et à la sécurisation des recettes, donc vous voyez que la dni occupe la tête de liste en terme des prévision de recettes. Cette volonté traduite par notre administration mais aussi par les ministères des finances et du budget qui nous encadrent et nous appuient traduit l’engagement les cadres de l’administration fiscale guinéenne . Cela montre que tout le cabinet du ministre du budget a accompagné l’Etat, le peuple de Guinée dans la résolution des problèmes essentiels qui assaillent la vie de notre nation. Le développement ne saurait être effectif que lorsque les recettes sont mobilisées, c’est pourquoi nous  sommes engagés pour que ces recettes soient d’abord bien définies et aussi mobiliser. En 2016, nous avons pu mobiliser avec les moyens du bord, les prévisions de 2017 ; nous nous acheminons à l’atteinte de nos objectifs et en 2018, nous sommes à 7 milles milliards et demi de prévisions. J’espère que tout ce que l’administration fiscale développe comme reformes mais aussi comme des mesures de gestion parviendront à atteindre ces prévisions parce que c’est notre engagement à accompagner la Guinée. La politique fiscale doit aussi se traduire par le retour qu’elle doit avoir sur le panier de la ménagère ».

Alsény FADIGA

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here