Home A la une 8eme congrès d’Africa Femmes Performantes à CONAKRY : découverte de la haute magouille...

8eme congrès d’Africa Femmes Performantes à CONAKRY : découverte de la haute magouille financière à la suite de l’evènement.

187
0
SHARE

Du nouveau dans l’organisation du 8e congrès AFP à Conakry. L’affaire d’un milliard déclaré dépensé pour l’organisation du 8e congrès d’Africa Femmes Performantes à Conakry est loin de connaitre son épilogue en Guinée. Le groupe dirigé par la Mairesse de Kaloum Hadja Makhady Camara et la coordinatrice locale Mme Bangoura Maimouna Yombouno de AFP, sont actuellement à pieds d’œuvre  afin de prendre des dispositions idoines qui leur permettront de mieux dissimuler les ratées du congrès.

Cependant il a fallu l’intervention de la présidente du Conseil Economique et Social Hadja Rabiatou Serah Diallo, pour que les organisatrices sachent que le PRG aurait débloqué un chèque de 500.000.000 fg comme sa contribution.
Il y a lieu aussi de rappeler que les 350.000.000 fg décaissés par la Fondation KPC sont encore restés introuvables, même pas une explication pour mieux éclairer l’esprit des uns et des autres par rapport à la gestion dudit fonds a précisé notre source. Outre ces manquements, ces femmes qui seraient complices dans la mauvaise organisation de ce 8e congrès sont pour l’instant sans nouvelle et aucune d’entre elle ne daignerait décrocher les appels de Patricia Esther Seké, Présidente Fondatrice de l’AFP. A date, la délégation américaine, les experts et la présidente elle-même sont abandonnés à eux même dans un réceptif hôtelier de la place sans aucun soutien de ces consœurs de la Guinée. Aux dires d’une des organisatrices, les billets d’avion, les logements, la nourriture et autres dépenses auraient été mis à la charge de la Fondatrice.
Il nous parait aussi judicieux de signaler que les 20.000.000 fg par chèque émis par le gouverneur de la ville de Conakry, au nom d’un membre de la communication Aly Badara Cissé, d’où d’ailleurs est partie cette querelle intestine entre les deux parties. A cela s’ajoutent les 41 personnes inscrites sur les fiches de formation et qui devaient percevoir 600.000 fg chacune.
En plus de ces fonds qui se chiffrent à 44.600.000 fg, aucun autre centime n’aurait été utilisé dans aucune autre activité de ce congrès a juré notre interlocuteur. Conséquences à date, Patricia végète dans la galère consécutivement à sa mésaventure de Conakry, et bonjour la déception et la crise financière.
De sources concordantes, les oreilles sont désormais tendues vers Sekhoutourah, pour tirer au clair, toutes les manigances éhontées d’une certaine catégorie de « Femmes Compétentes » de Guinée. Pour l’instant, c’est le Wait and See !!!!!

 

Moussa Cfa Camara

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here