Home A la une 19eme salon Africando de Miami avec l’AGOA : la restitution d’Africa Femmes...

19eme salon Africando de Miami avec l’AGOA : la restitution d’Africa Femmes Performantes s’est faite à CONAKRY

80
0
SHARE

Avec l’AGOA, du 19 au 24 Septembre dernier, s’est tenu à Miami, le 19 eme salon Africando. Africa Femmes Performantes section Guinée a dignement participé à ce salon de grandes envergures, d’échanges et de recherches d’investisseurs. A travers une conférence de presse tenue à conakry et en présence de sa  présidente fondatrice et  membre du conseil d’administration de l’AGOA , madame Patricia Esther SEKE, ce mercredi 8 novembre. La rencontre a regroupé  plusieurs structures de femmes guinéennes dont celles de la COFFIG.

A l’entame, le responsable de la cellule de communication a planté le décor en ces termes:  » du 19 au 24 septembre dernier s’est tenu à  Miami en Floride, le 19ème salon US-Africa investissement forum (Africando 2017). C’est une conférence professionnelle qui accompagne l’implémentation du programme de l’AGOA entre les Etats-Unis et l’Afrique. Plus de deux cent dirigeants des gouvernements, de la société civile, des chambres de commerce et du secteur privé de toute l’Afrique, des caraïbes et des Etats-Unis qui se sont réunis pour s’attaquer à la politique commerciale, au développement de la scène d’approvisionnement, à la sécurité commerciale, à la logistique, transport et à d’autres questions pertinentes afin d’identifier les défis et les obstacles à la compétitivité des petites et moyennes entreprises (PME) africaines vers les marchés américaines sous le programme AGOA  ».

Et de continuer :  » la rencontre de cette année était de quatre jours y compris un diner, une visite de plusieurs points d’intérêt et le centre de développement de la zone du libre échange de Miami, atelier, une foire commerciale et la présentation des accessoires de mode africaine. La chambre de commerce africaine de Floride et ses partenaires économiques ont pris l’engagement d’accompagner les meilleurs PME de l’édition 2017 et la concurrence des entreprises à l’exportation des pays éligibles à l’AGOA exposant pendant le salon. Parmi les pays Africains, le Cameroun, la Guinée, le Ghana, le Kenya, la Jamaïque, le Congo, la Sierra-leone et le Nigeria étaient présents. Les partenaires techniques de haut niveau ont adressé le volet sécuritaire des infrastructures, les assurances, la douane, les transitaires, la qualité, le marketing, les images du produit et la norme  ISPS code qu’ils devraient appliquer aux ports africains pour sécuriser les marchandises réduire les couts, les pertes pour permettre d’être compétitif dans la région ».

Madame Bangoura Adama Cissé, la responsable de commission Femme d’Excellence à AFP :  » nous avons quitté ici le 17 septembre pour aller representer l’AFP à Miami sous la haute autorité de notre coordinatrice Hadja Maimouna Yombouno; notre présidente Madame Patricia Esther Séké  nous a accueilli pour aller nous loger à l’hôtel. Nous avons voyagé par nos propres frais »

 Prenant la parole, madame Sow Habibatou Cissé, la Trésorière générale d’Africa Femmes Performantes a égrainé les difficultés rencontrées:« Comme l’a dit madame Camara le voyage de Miami n’a pas été facile connaissant la conjoncture actuelle en Guinée. Faoire la mobilisation de trente, quarante jusqu’à cinquante millions de francs guinéens n’est ps chosé facile, mais avec la volonté nous avons fait le déplacement, nous avons fait l’exposition et les organisateurs ont même demandé s’il y’avait d’autres produits en dehors de la textile. Nous avons dit qu’il y’en a d’autres, mais c’est le problème d’emballage qui pose problème. Ils ont promis d’envoyer une équipe pour travailler avec les femmes guinéennes ».

Elle a loué les efforts  de leur coordinatrice générale : « par la grâce à notre coordinatrice générale qui est membre du bureau exécutif de l’AGOA nous organisons le 8ème congrès des femmes panafricaines du 26 au 30 novembre 2017. Elle a essayé de mobiliser beaucoup d’investisseurs Américains et certains membres de l’AGOA pour venir sur le terrain. Organiser des séances de formations pour des femmes afin que les produits que nous présentons puissent être prêts pour l’exportation ».

Madame Patricia Esther SEKE, présidente de Africa Femmes Performantes et membre de l’Administration l’AGOA, dira : «  C’est une conférence professionnelle qui accompagne l’implémentation du programme de l’AGOA entre les Etats-Unis et l’Afrique. Plus de deux cent dirigeants des gouvernements, de la société civile, des chambres de commerce et du secteur privé de toute l’Afrique, des caraïbes et des Etats-Unis qui se sont réunis pour s’attaquer à la politique commerciale, au développement de la scène d’approvisionnement, à la sécurité commerciale, à la logistique, transport et à d’autres questions pertinentes afin d’identifier les défis et les obstacles à la compétitivité des petites et moyennes entreprises (PME) africaines vers les marchés américaines sous le programme AGOA »

A son tour, Madame Bangoura Maimouna Youmbouno, la coordinatrice nationale de Africa Femmes performantes en Guinée a rappelé : « Notre pays, la Guinée lors de ce salon a occupé la deuxième place grâce à la participation massive d’Africa Femmes Performantes de Guinée et la chambre de commerce ».

Un congrès d’Africa Femmes Performantes  est prevu du 26 au 30 novembre à conakry

 

Alsény FADIGA

 

 

 

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here