Home A la une Normalisation de la violence par le RPG et l’UfdG en Guinée : le...

Normalisation de la violence par le RPG et l’UfdG en Guinée : le parti UGDD s’indigne !

675
0
SHARE

Récemment, les deux principales formations politiques guinéennes notamment le RPG et l’UfdG, ont dans leur comportement normalisé la violence dans le pays . Le parti au pouvoir a opté pour le recrutement d’une milice d’auto-défense, le second a publiquement présenté sa section dénommée «section cailloux » pour donner place à la violence . De cet état de fait, Nestor Kagbadouno, le secrétaire général de l’UGDD a dénoncé les deux comportements. Lisez…  

La conquête et l’exercice du pouvoir correspondent aux aspirations légitimes des formations politiques. Ils constituent la raison de leur existence. Dans un régime démocratique, la voie menant à l’accession au pouvoir est, pour un parti politique, souvent parsemée de contradictions appelant une lutte acharnée soutenue par une persévérance inébranlable pour le triomphe d’un idéal politique donné. A cet effet, divers moyens sont déployés par les formations politiques. Pour demeurer conforme à la conduite démocratique, chaque moyen de lutte est censé répondre aux aspirations du peuple dont il vise le bien être d’une part, et reposer sur les lois et règlements en vigueur. C’est autant dire que le caractère démocratique d’un moyen de lutte politique repose à la fois sur sa légitimité et légalité. Tout procédé politique de  conquête du pouvoir qui ignorerait totalement ces deux considérations s’écarte de la sphère démocratique et se solde par la barbarie.

L’actualité politique de notre chère nation, la Guinée, suscite d’innombrables questions en lien avec certaines attitudes anti-démocratiques qui germent dans les deux plus grandes formations politiques : le RPG-ARC-EN-CIEL et l’UFDG.

En effet, c’est avec une indignation que l’UGDD constate l’irresponsable et la très regrettable attitude du RPG-ARC-EN-CIEL et l’UFDG de s’engager dans un élan de d’institutionnalisation de la barbarie sur l’arène politique guinéenne.

Très récemment, Monsieur Malick SANKHON, au siège du RPG-ARC-EN-CIEL, s’est exprimé sur l’existence d’une milice vouée à sa cause. En faisant une telle déclaration au siège du RPG-ARC-EN-CIEL, on est en droit d’établir un lien entre son appartenance politique et ce crapuleux projet qui l’anime. S’il a choisi de tenir cette déclaration au siège du RPG-ARC-EN-CIEL, il va sans dire que le parti entretient implicitement l’ambition de coopérer avec M. Sankhon pour la réussite de ce procédé satanique de conserver à tout prix le pouvoir entre les mains du RPG ARC-EN-CIEL. Cet agissement semble avoir un effet de contagion.

Ainsi, l’instar de la Mouvance présidentielle, la première force politique de l’opposition, l’UFDG, s’est aveuglement lancé dans une pratique politique débouchant sur l’institutionnalisation de la violence. En effet, lors de la dernière assemblée générale, nous avons constaté la reconnaissance institutionnelle d’un organe interne de l’UFDG intitulée « section cailloux». L’institutionnalisation de cette structure implique que l’UFDG encourage l’utilisation de la violence pour la satisfaction de ses revendications bien qu’au détriment de la paix et la quiétude sociales des populations guinéennes.

C’est pourquoi l’UGDD, traditionnellement fidèle à son idéologie pacifiste, condamne avec la dernière énergie ces différentes attitudes qui ne pourront avoir pour conséquence logique que la radicalisation de la vie politique ainsi que la montée des spectres de violence.Par ailleurs, c’est le lieu et le moment d’interpeller la jeunesse guinéenne afin qu’elle prenne ses responsabilités face à ces deux partis politiques ainsi que les manœuvres fascistes qu’ils utilisent pour satisfaire la boulimie du pouvoir qui gangrène leurs responsables. Il faut une troisième voie de sortie pour la Guinée ! Le RPG ARC EN CIEL et l’UFDG ayant déjà suffisamment montré les limites de leur capacité, la jeunesse guinéenne ne peut  compter sur aucune de ces deux formations pour l’atteinte du bien-être social.

 Par Nestor Kagbadouno, S/G du parti UGDD.

 

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here