Home A la une Insécurité en Guinée : Abdoulaye Camara recherché par un Capitaine de l’armée...

Insécurité en Guinée : Abdoulaye Camara recherché par un Capitaine de l’armée Mohamed Mao Camara

96
0
SHARE

Ce samedi 17 juin 2017, Abdoulaye Camara, a bel et bien échappé de justesse d’une tentative d’assassinat orchestré par Commandant Mohamed Mao Camara en service au camp Koundara. Il a peur de rejoindre le bercail et vit désormais dans la clandestinité. Dans ces dernières années, nombreux sont des guinéens qui quittent le pays pour aller trouver refuse à l’étranger. À noter que, Abdoulaye Camara a quitté chez lui depuis juillet 2017 après la descente musculeuse des hommes en uniforme de Mohamed Mao Camara à cause de la grossesse de sa femme.

Diverses raisons sous-tendent ce départ massif vers les pays, plus sûr, respectueux des principes démocratiques les facteurs politiques avec son corolaire d’enlèvement, de séquestration, de paiement de rançon, sont la première cause et les facteurs familiaux arrivent en second. C’est le cas d’Abdoulaye Camara qui vit en dehors de la Guinée pour les motifs liés au second facteur suscité.

Joint au téléphone par notre rédaction, bien qu’il soit hors du pays ayant l’amour de sa nation Abdoulaye Camara s’exprime en ces termes : « c’est suite à des menaces de mort envers ma personne et d’une grande violence à l’endroit de ma pauvre mère qui a failli lui coûter la vie. Raison pour laquelle je me suis décidé à quitter la Guinée. La cause de cette menace, est que je sortais avec la femme mariée d’un militaire, qui était très amoureux de moi avec qui j’ai eu une relation forte. Suite à cette relation, elle est tombée enceinte. Par peur, elle a fui son mari. Lorsque son mari a été informé que j’étais l’auteur de la grossesse de sa femme mes ennuies ont commencé. Un soir, ce fameux militaire Mohamed Mao Camara s’est rendu chez nous avec deux de ses amis militaires tout ivres et armés et ils ont commencé à proférer des injures grossières et des tires à balles réelles à l’air. Dans la foulée, ma mère s’est cassée un de ses pieds, en ce moment j’étais caché chez un ami dans le quartier. Malgré je suis resté loin de notre domicile familial pendant plus d’un mois mais il continuait toujours à raconter aux gens, qu’il me fera regretter de mon acte ignoble en mettant fin à ma vie où que je sois caché en Guinée. Connaissant bien les mentalités des militaires guinéens, j’ai enfin décidé de quitter le pays pour sauver ma vie. Et je savais pertinemment que ma vie était gravement en danger. Du coup, je me suis rendu au Sénégal d’où j’ai un ami mais malheureusement mon téléphone a été coupé et je suis resté deux semaines à la gare de Dakar. De là, j’ai rencontré un Guinéen en partance sur le Mali qui m’a encouragé à partir avec lui ensuite de se rendre en Algérie pour travailler. C’est en ce moment que l’idée de me rendre en Europe pour que je puisse vivre dans la paix et sans crainte ».
Dans ce genre de contexte Abdoulaye Camara craint qu’on mette fin à sa vie un jour au cas où il reviendrait dans son pays natal.

Affaire à suivre…

Source: guineequotidien.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here